L'Actualité en Israël

Le Ministère de l’Economie prépare une réforme du système des importations privées en Israel

Au cours de la réunion hebdomadaire du cabinet de ce dimanche 18 Juin, la proposition du ministre des Finances Moshe Kahlon et le ministre de l’Economie Eli Cohen a été approuvée pour créer une commission spéciale chargée d’élaborer des recommandations pour surmonter les obstacles règlementaires et bureaucratiques au développement des importations privées en Israël.

Une commission dirigée par l’adjoint chargé de l’allocation budgétaire au ministère des Finances Shira Greenberg, et dont la Commission comprendra le Directeur général du Ministère de l’Economie Shay RINSCA, des représentants de l’administration fiscale, des représentants du Bureau anti-monopole, les hauts fonctionnaires du ministère des Transports, le Ministère des communications, le Ministère de la Santé et le Bureau du premier ministre.

La Commission examinera la situation actuelle des importations privées en Israël, et va la comparer avec d’autres pays, et freiner tous les obstacles lors de marchandises livrées à l’Etat juif dans le cadre de l’importation privée.

À la mi-Septembre, la Commission doit présenter un plan d’action, y compris la liste des produits  de lots limités à l’importation qui ne nécessitent pas un permis spécial, ainsi qu’un certain nombre d’autres mesures.

À l’heure actuelle, le volume des importations privées en Israël est beaucoup plus faible que dans les autres pays de l’OCDE : dans le classement des importations, Israël se place à la 106e sur 140 pays. À cet égard, les experts estiment que les importations privées dans l’Etat juif auront beaucoup de potentiel, et vont stimuler et réduire le coût élevé de la vie dans le pays, mais soutiendront aussi la concurrence et aideront les consommateurs israéliens.

Les décisions par les membres du comité devraient contribuer au développement du commerce électronique, pour protéger les acheteurs et les vendeurs de biens et la prestation des services à l’étranger.

« La réforme du système d’importation privée réduira la sur-réglementation du marché, et va augmenter la gamme des produits importés, une concurrence accrue et des prix plus bas – a déclaré le ministre des Finances Moshe Kahlon. « Nous continuerons d’encourager une concurrence saine, pour faire face à des prix gonflés et à la bureaucratie, ce qui retarde le développement de l’économie ».

Le ministre Eli Cohen de l’économie, à son tour, a souligné que « le panier de biens de consommation » en Israël est de 19% plus cher que dans les autres pays de l’OCDE, alors que 50% des Israéliens gagnent moins de 7000 shekels par mois.

« L’élimination de l’interférence aux importations privées permettent aux consommateurs d’obtenir des produits de haute qualité à l’étranger, comme il est d’usage dans le monde entier, et  créer la concurrence pour les grands fournisseurs – a déclaré Eli Cohen. – Nous travaillons sur plusieurs fronts, et sur la réalisation de la réduction du coût de la vie en Israël ».

Click to comment

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

LES ARTICLES LES PLUS LUS

To Top