Banniere AlyaexpressNews 975 sur 150 Graphiste.
Bonnes Nouvelles

Les médecins français apprennent les procédures d’urgence dans un hôpital bunker de Tel Aviv

Une délégation de médecins français s’est rendue en Israël pour se renseigner sur les protocoles d’urgence des hôpitaux pour l’arrivée massive de victimes lors d’attentats terroristes.

Ils ont vu l’hôpital souterrain de Tel Aviv Sourasky, construit pour résister aux attaques nucléaires, chimiques, biologiques et aux missiles.

Les médecins et l’équipe de presse qui les a accompagnés ont visité le neuvième étage en sous-sol au centre médical Sourasky de Tel Aviv, où il y a une salle d’urgence abritée. Le personnel médical israélien a expliqué à ses homologues français que les 800 patients que compte l’hôpital peuvent être déplacés, avec le matériel médical, dans les sous-sols protégés en moins d’une heure.

L’espace souterrain de l’hôpital, ouvert en 2011, s’étend sur 56 000 mètres carrés (environ 600 000 pieds carrés) sur quatre étages. L’hôpital souterrain est conçu pour résister à la guerre nucléaire, chimique et biologique, ainsi qu’aux attaques de missiles à longue portée. Les quatre étages sont reliés aux conduites d’eau et d’électricité et disposent de systèmes d’oxygène et de ventilation exploités par des réservoirs de carburant externes qui permettent à l’hôpital de fonctionner même en cas de panne de courant et d’eau.

« Nous testons l’état d’urgence de l’hôpital au moins deux fois par an », a déclaré le docteur Pinchas Halpern, directeur de la médecine d’urgence de Sourasky, aux médecins et aux journalistes invités. « Seule une réponse rapide et soigneusement coordonnée permet d’épargner autant de vies que possible. »

La France, qui a fait face à une série d’attaques terroristes de grande envergure, a exprimé plus d’intérêt à apprendre comment Israël traite les attaques de masse.

La ministre française des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, chercherait à « renforcer la coopération » entre la France et Israël. Selon un rapport du journal Le Figaro, en raison de plus de deux décennies d’attentats terroristes et de guerres, Israël a développé une « culture du risque ».

Le responsable du ministère de la Santé, M. Boaz Lev, a expliqué : « Nous nous préparons régulièrement à toutes sortes de menaces existantes – conventionnelles, biologiques et nucléaires. »

Les médecins français ont été impressionnés par le fait que toutes les équipes pertinentes de l’armée, les services d’urgence de Magen David Adom, le personnel des services d’incendie et de secours d’Israël et les équipes d’armes nucléaires, biologiques et chimiques travaillent ensemble tout au long de l’année pour préparer chaque scénario d’urgence, des attaques terroristes aux épidémies.

« Il y a un protocole écrit pour chaque scénario, a déclaré M. Lev. Chaque exercice se termine par un examen afin d’évaluer notre efficacité et de l’améliorer, au besoin. »

35 % de réductions sur les produits de la Mer Morte pour les hommes

Click to comment

Laisser un commentaire

To Top
%d blogueurs aiment cette page :