L'Actualité en Israël

Malaassot ? ou Comment vaincre le Hamas – Par Edmond Richter

liberté 2

Après le terrible et lâche assassinat des trois adolescents, tout Israël semble ne se poser qu’une seule et même question : Que faire ?

Je prétends donner ici une réponse.

Mais auparavant, laissez-moi reproduire un mail que j’ai envoyé à Richard Landes ; Professeur à l´Université de Boston et auteur d’un article excellent : « Dans la culture arabe, Israël est un affront à L’Islam, à leur honneur, à leur virilité et ce par des dhimmis » c´est-à-dire, à leurs yeux, des moins que rien !

Voici mon mail :

«Dear Sir,

I read with great interest « Why the Arab World is lost in an emotional Nakba, and how we keep it there ».

It is an excellent article, illuminating, the best I ever read on the subject.

First I would like to ask you if I can translate it in french, condense it and  reproduce it in Alyaexpress News (Israel).

Further I would like to know if you have any suggestions how this « insoluble » Problem could be solved.

When the only way Arabs can restore their Honor is by defeating Israel, this way is just too dangerous to be acceptable (even if it worked once, when Sadat attacked Israel and almost won. After that he went to Jerusalem and made peace with Menachem Begin)

The other way would be to crush the Hamas and the Fatah. But then they would be even more humiliated and would continue to stay in their denial (after the operation Amoud Anan on Gaza, they came out from their hiding places to shout and claim victory).

There is perhaps a third way: the status quo and the refusal to negociate as long as some conditions are not fulfilled:

– Aknowledgment of the JEWISH state of israel

– A radical stop of hate propaganda

– High-ranking officials should be expelled from the PA if they speak against Israel

–  and so on…

I think the Arabs know now that they cannot defeat us militarly (but let us beware of Iran and it´s Atom Bomb).

So they exploit the Israeli´s desire of peace to obtain what they can receive from Israel in the short Term WITHOUT renouncing of the long term goal: Palestine from the sea until the jordan river.

Our willingness to negociate sends the wrong message: It´s interpreted as a sign of weakness and gives them the hope that they can attain their goal. We should stop every negociation, define very precisely our conditions and our goals and pursue them with indefectible obstination  (the iron wall from Zeev Jabotinski)

I would like to discuss that topic with you.

Best regards

Edmond Richter

 

Depuis j’ai un peu modifié ce point de vue et élaboré un plan que je veux publier ici :

Les arabes et les palestiniens n’ont jamais accepté leur défaite, et ce sont toujours cantonnés dans le déni. Ainsi à peine l’opération Amoud Anan cessa que Ismael Hanye et ses comparses sortirent de leurs trous à rats pour crier victoire.

Mon plan est donc de contraindre le Hamas à reconnaitre sa défaite et demander des négociations qui ne seront acceptées que si le Hamas renonce à la violence, renonce aux kidnappings, renonce aux Kassam et autre roquettes, renonce aux attentats, suicides ou non, renonce au caillassage des véhicules, renonce aux discours enflammés visant à la destruction d´Israël et, last but not least reconnaisse l´Etat JUIF d´Israël.

Un véritable suicide !

Comment l´y contraindre ?

–     En déclarant officiellement la guerre au terrorisme du Hamas (Bush a bien déclaré la guerre au terrorisme…).

–      En déclarant que tant que le Hamas refusera de faire cette déclaration Israël bombardera les sites militaires de Gaza, les camps d´entraînement, les usines, les hôtels de luxe, les stocks d’armes, les sites de lancement de roquettes, les routes, les ponts, l’aeroport, les installations portuaires les stations radio et la télévision.

–      Envoyer des millions de flyers destinés à la population Gazaouite pour expliquer que nous voulons la paix, mais que nous bombarderons des semaines, des mois, des années, s’il le faut jusqu’à ce que le Hamas renonce à la violence.

Que s’ils veulent échapper à l’enfer, ils peuvent émigrer en Jordanie ou en Egypte, ou forcer le Hamas à faire la paix ou encore encaisser des millions de dollars pour trahir les dirigeants du Hamas (5 millions de dollars pour Hanye ou Meshaal, 1million pour chacun des autres membres du Gouvernement. Ne pas oublier de diffuser des jeux de cartes avec leur photos et de promettre un statut de « témoin protégé » aux « traitres »).

–    Avertir les populations Gazaouites d´éviter les rassemblements du Hamas, les

démonstrations, les défilés et les fêtes du Hamas, car ils seront bombardés.

–    A éviter également la proximité d’officiels du Hamas, car vous ne savez jamais

quant ils vont sauter. De même évitez d’habiter à proximité de leurs résidences,

car elles seront bombardées. Les officiels du Hamas ne pourront plus jamais

paraître au grand jour. –    Là, où il y a des civils, (Hotels, Usines…) ils seront avertis 1 heure avant les

bombardements. Dans les autres cas, bombardements sans avertissements.

Lorsqu’il y aura des victimes civiles, dire que : « Désolé, c´est la guerre, vous

pouvez l’arrêter si vous le voulez !»

–    Blocus complet. Arrêt de toutes les livraisons sans exceptions. Que l’Egypte nous remplace. Y compris pour l´eau, l’électricité, le gas-oil…

Bloquer également les transferts d’argent vers le Hamas.

–    Il y aura bien sûr des hurlements : ONU, USA, EU…Notre réponse sera : « Nous ferons la paix avec le Hamas dès que celui-ci renoncera à la violence. Pas une minute avant ». De même il y aura des propositions de médiation. Nous exigerons comme PRÈALABLE que le Hamas renonce à sa charte, renonce à la violence, tant que cela n’est pas fait, les bombardements continueront.

Deux remarques à ce plan :

Je lis partout que le Hamas paiera un prix fort pour son crime. C’est stupide ! Il s’agit d’écraser le Hamas, de l’obliger à quémander un arrêt des bombardements, de l’empêcher de continuer à vivre dans le déni, de le contraindre à crier « Pouce, on n’arrête » (C´est ce qu´ils étaient presque prêt à faire lors de « Amoud Anan ». Nous, comme des imbéciles, avons acceptés des négociations SANS MEME QU’ILS DAIGNENT NOUS RENCONTRER ! Plus cons que nous, tu meurs !

Nous leur permettons à chaque fois de s’échapper, de s’enfoncer dans le déni et de rester, aux yeux des palestiniens, les vainqueurs.

Si nous ne nous décidons pas à briser ce cercle infernal, nous devrons toujours recommencer à pleurer nos morts.

  1. Ce sera dur ! Les pressions seront énormes, Obama nous coupera les vivres, il faudra se serrer la ceinture, les hurlements du monde entier seront contre nous. Je prévois une période de six mois à un an avant que le Hamas cède ou que ses dirigeants soient assassinés (5 Millions de dollars….). Israël souffrira pendant un an mais après les alliances se rétabliront, les discussions reprendront et nous aurons écrasé l´Hydre monstrueuse du Hamas. Non seulement cela, mais les Arabes nous regarderons d´un autre oeil, nous ne seront plus les dhimmis, ils auront compris que quand c’est assez, c’est assez !
  2. Si nous ne faisons pas cela alors nous revivrons encore et toujours cette horrible histoire d’enlèvement et d’assassinat.

A nous de choisir !

Par Edmond Richter pour Alyaexpress-News

 

.

 

1 Comment

1 Comment

  1. lilo

    6 juillet 2014 at 12 h 28 min

    + tecchouva

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

To Top