L'Actualité en Israël

L’unique centre de « déradicalisation » en France ferme ses portes, les jeunes préfèrent la radicalisation de la Syrie.

Il semble que la France soit un peu dépassée par les événements, et la bonne volonté des français, la communication, le vivre ensemble, la police de promiscuité, et les centre de « déradicalisation » restent un échec face à l’islamisme radical qui sévit dans ce pays.

ABONNEZ VOUS A NOTRE NEWSLETTER GRATUITE !

En effet, le seul et donc dernier centre pour pensionnaires où habitaient de nombreux islamistes en quête de toujours plus de violence va fermer ses portes.

Ce centre de « déradicalisation » est le seul en France, et se trouve à Pontourny en Indre-et-Loire. Depuis février, le bâtiment s’est vidé de ses pensionnaires et il a été décidé aujourd’hui, vendredi 28 juillet, de fermer les portes définitivement, selon le ministère de l’intérieur.

« L’expérience ne s’est pas révélée concluante. L’expérimentation de ce centre d’accueil ouvert, fonctionnant sur la base du volontariat, a montré ses limites. Le gouvernement a ainsi décidé de mettre un terme à l’expérimentation conduite à Pontourny, sur la commune de Beaumont-en-Véron. »

Ce centre a ouvert en septembre 2016, et moins d’une année plus tard, a été fermé, il a fallu quelques mois pour comprendre que la réinsertion de jeunes radicalisés en voie de marginalisation n’est pas si simple, car en effet, beaucoup d’entre eux ne viennent pas que des banlieues mais ont fait des études et ont décidé de devenir des islamistes radicaux… et nous sommes loin d’un problème d’intégration.

Aucun de ses pensionnaires n’a accepté de suivre le programme jusqu’à son terme selon le ministère de l’intérieur.

Le 17 janvier, un autre de ses pensionnaires, Mustafa S., 24 ans, avait été interpellé lors d’une opération antiterroriste dans le Bas-Rhin à l’occasion d’une permission de sortie. Il avait tenté par deux fois de rejoindre la Syrie.

Le vivre ensemble devient compliqué… En attendant, beaucoup d’ habitants de cette région sont ravis.

1 Comment

1 Comment

  1. eliezer

    28 juillet 2017 at 18 06 20 07207

    Pauvre France c’est le début de ta fin !

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

To Top