Banniere AlyaexpressNews 975 sur 150 Graphiste.
L'Actualité dans le Monde

L’UE affirme que le groupe terroriste du Hezbollah est un mouvement démocratique

Bien que le Hezbollah ait été désigné comme une organisation terroriste internationale en Octobre 1997 et antérieurement en Janvier 1995, et comme une menace pour le processus de paix au Moyen-Orient, l’Union européenne – en contradiction avec la résolution adoptée par une majorité écrasante le 10 mars 2005, dans laquelle, elle affirmait qu’il existait des preuves irréfutables d’activités terroristes du Hezbollah, celle-ci s’abstient aujourd’hui  de placer le groupe djihadiste libanais dans sa liste noire des organisations terroristes, comme l’ont fait les États-Unis, l’Australie, le Canada, Israël , les Pays-Bas, le Royaume-Uni et l’ l’Egypte.

Suite à la mise en place du nouveau président Mohamed Morsi, à la tête de l’Egypte, (qui est lui-même issu des frères musulmans) ,il y a de grandes chances que la position de ce pays  changera vis à vis du Hezbollah (qui dernièrement l’a chaleureusement félicité  pour son élection à la présidence ).

Le mardi 24 Juillet à la réunion annuelle du Conseil d’association UE-Israël,le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman a appelé ses homologues européens (suite à la récente attaque terroriste à Bourgas), à ajouter à la liste noire, le Hezbollah .

« De notre point de vue , il est inacceptable pour les terroristes du Hezbollah de parler à des diplomates occidentaux à Beyrouth et de réaliser des activités terroristes sur le sol européen . » dixit  Avigdor Lieberman.

Erato Kozakou-Marcoullis, président de la présidence tournante de l’UE depuis le 01 juillet 2012, a souligné   que cela n’est pas encore à l’ordre du jour! Il a expliqué que la décision d’inclure le Hezbollah sur la liste des entités terroristes  requiert l’unanimité des 27 pays du bloc européen. « Le Hezbollah libanais a un parti politique, un  réseau de services sociaux , » a-t-il dit. « Le Hezbollah est actif dans la politique libanaise, notamment au Parlement et au gouvernement, et il joue aussi un rôle spécifique par rapport au statu quo au sein du Liban» a-t-il ajouté. Le Président Marcoullis a déclaré « qu ‘il n’y a pas de consensus parmi les membres de l’UE à placer le Hezbollah sur la liste des organisations terroristes de U.E.. »  » Il doit y avoir une preuve tangible des actes de terrorisme commis par le Hezbollah  » afin de prendre en compte cette organisation comme entité terroriste. » « Le Hezbollah est un mouvement politique qui a ses représentants démocratiquement élus au Parlement libanais et, par conséquent jusqu’à preuve du contraire,Israël ne pourra rien changer à cette situation au sein de l’Union Européenne.

Selon les paramètres fixés par l’UE, le Hezbollah est un mouvement  » légitime et légal. »

Aidons donc le président chypriote de l’UE a mieux connaître  ce parti « démocrate ».

Nous pouvons dire que le Hezbollah, dont le chef est Hassan Nasrallah, est  un parti radical islamiste chiite au Liban, fondé en 1982 et, en même temps, une organisation terroriste financée et armée par l’Iran.

Depuis plus de 20 ans, le Hezbollah, dont le nom signifie en arabe «Parti de Dieu » est responsable d’enlèvements internationaux, de menaces terroristes, d’attentats à la bombe et d’assassinats à travers le monde et a été l’un des premiers groupements à utiliser les attentats-suicides au Moyen-Orient . Le Hezbollah de par sa structure globale est un réseau criminel qui comprend des organisations de collecte de fonds, des entreprises, des associations éparpillées dans toute la diaspora , comme à Beyrouth,au Moyen-Orient, en Afrique, en Asie, en Amérique latine, en Europe et aux États-Unis.

En outre, le Hezbollah a revendiqué la responsabilité  lors d’attaques terroristes contre les intérêts et les citoyens  américains à l’étranger, y compris les attaques de  241 soldats américains pendant qu’ils dormaient dans leurs casernes à Beyrouth en 1983. D’autres activités ont été dirigées contre la communauté internationale non seulement au Liban mais aussi en Jordanie, en France, en Arabie Saoudite, la Suisse, les Philippines, la Thaïlande et l’Argentine.

Il s’agit notamment de:

  • 19 juillet 1982: Le Président de l’Université américaine de Beyrouth, S. Davis Dodge, est kidnappé. On pense que c’est le Hezbollah mais aussi plus de 30 autres enlèvements d’Occidentaux dans les dix prochaines années.
  • 18 avril 1983: le Hezbollah attaque  l’ambassade des États-Unis à Beyrouth avec une voiture piégée, tuant 63 personnes, dont 17 étaient des citoyens américains.
  • 23 octobre 1983: le Hezbollah attaque le siège de l’US Navy avec un camion piégé, tuant 241 militaires américains stationnés à Beyrouth dans le cadre d’une force de casques bleus. Cette même année, une autre attaque contre la base militaire française à Beyrouth en tue 58 autres.
  • 20 septembre 1984: L’ambassade des États-Unis à Beyrouth attaqué avec une voiture piégée, tuant deux Américains et 22 autres personnes.
  • 1984: William F. Buckley, l’agent de la CIA qui travaille à l’ambassade des États-Unis à Beyrouth, est kidnappé et assassiné un peu plus tard.
  • 12 avril 1984: le Hezbollah attaque un restaurant près de la base de l’US Air Force à Torrejon en Espagne. L’explosion a tué dix-huit soldats américains et en a blessé 83 personnes.
  • 4 décembre 1984: les terroristes du Hezbollah détournent un avion Koweït Airlines. Quatre passagers ont été tués, dont deux Américains.
  • 16 février 1985: le Hezbollah a publié son manifeste. Il est précisé que le groupe va continuer à se battre jusqu’à ce qu’Israël soit détruit, et rejette toute accord de cessez-le-feu ou de paix avec Israël. Le document s’attaque aussi aux États-Unis et la France.
  • 14 juin 1985: les terroristes du Hezbollah détournent l’avion qui a fait le vol TWA 847. Les pirates de l’air ont brutalement battu les passagers. Robert Stethem, un plongeur de la Marine des États-Unis, avant de le tuer, ont jeté son corps sur la piste de l’aéroport de Beyrouth. Les autres passagers ont été pris en otage avant d’être libéré le Juin 30.
  • 31 décembre 1986: Sous le pseudonyme de l’Organisation « Les opprimés sur terre, » Le Hezbollah annonce qu’il a enlevé et tué trois juifs libanais. L’organisation avait pris la responsabilité pour le meurtre de quatre autres juifs depuis 1984.
  • 17 février 1988: Le groupe kidnappe le colonel William Higgins, un marin américain lors de la trêve des Nations Unies au Liban « , et est plus tard assassiné.
  • 22 octobre 1989: Les membres du parlement libanais demandent que soit dissous l’Accord de Taëf. Bien que le pacte appelle à la « dissolution de toutes les milices libanaises et non libanaises, » le Hezbollah est toujours actif.
  • 16 février 1992: Sayyad Hassan Nasrallah prend le relais à la tête du Hezbollah après qu’Israël se soit occupé du leader du groupe, Abbas Moussaoui.
  • 17 mars 1992: Avec l’aide des services secrets iraniens, des bombes du Hezbollah ont détruit l’ambassade israélienne à Buenos Aires, tuant 29 personnes et en blessant plus de 200.
  • 18 juillet 1994: Cette fois, la cible du Hezbollah était le centre AMIA communauté juive à Buenos Aires. Encore une fois, avec l’aide de l’Iran, l’attaque terroriste a tué 85 personnes et blessé plus de 200.
  • 28 novembre 1995: le Hezbollah bombarde des villes du nord d’Israël avec des roquettes Katyusha dans l’une des nombreuses attaques contre les civils israéliens.
  • 30 mars 1996: le Hezbollah a tiré 28 roquettes Katioucha dans le nord des villes israéliennes. Une semaine plus tard, le groupe lance 16 missiles, blessant 36 Israéliens. Israël répond par une offensive de grande envergure pour arrêter les tirs de roquettes du Hezbollah.
  • 19 août 1997: le Hezbollah ouvre le feu sur le nord d’Israël avec des dizaines de roquettes et de mortiers contre les civils israéliens.
  • 28 décembre 1998: le Hezbollah attaque le nord d’Israël avec des dizaines de roquettes sur de nombreuses attaques d’un autre groupe contre des civils israéliens.
  • 17 mai 1999: le Hezbollah répète le mode d’attaque en Décembre 1998.
  • 24 juin 1999: le Hezbollah ouvre le feu dans le nord d’Israël, tuant deux Israéliens.
  • 23 mai 2000: Israël retire toutes les troupes du Liban après 18 ans pour prévenir les attaques sur le nord d’Israël.
  • Juin 2000: L’Organisation des Nations Unies par le biais de Kofi Annan, Secrétaire général de l’agence certifie le retrait d’Israël du Liban. Peu de temps après, le Conseil de sécurité approuve le rapport de l’ONU de Kofi Annan. Le Hezbollah affirme néanmoins qu’ Israël occupe toujours le Liban, affirmant que la petite zone des fermes de Chebaa qu’ Israël a conquise à la Syrie au cours de la guerre de 1967, étaient  territoire libanais.
  • 7 octobre 2000: le Hezbollah a attaqué un poste militaire d’Israël et enlevé trois soldats israéliens. Dans le milieu du mois, le chef du Hezbollah  Nasrallah, a annoncé que le groupe a également kidnappé un colonel en civil israélien, Elhanan Tannenbaum. En Janvier 2004, Israël a libéré 400 prisonniers arabes en échange de Tannenbaum et les soldats. Les soldats étaient morts, et Israël ne le savait pas jusqu’au jour de l’échange, jusqu’à ce que l’échange a été effectué. Tannenbaum, un obscur ancien officier de Tsahal, avait été enlevé alors qu’il tentait de consolider une transaction de drogue. Israël voulait le récupérer afin qu’il ne fournisse pas à ses ravisseurs des secrets militaires.
  • 9 avril 2002: le Hezbollah lance des roquettes Katioucha presque tous les jours dans les villes du nord d’Israël et attaque les troupes israéliennes des fermes de chebaa.
  • 10 août 2003: le Hezbollah lance des obus de mortiers et tue un enfant israélien de 16 ans, et cause des blessures à  d’autres.
  • 2 septembre 2004: L’Organisation des Nations Unies vote la résolution 1559, qui  appelle à «la dissolution et au désarmement de toutes les milices libanaises et non libanaises», en référence au Hezbollah.
  • Décembre 2004: Les États-Unis et la télévision par satellite du réseau France a interdit la station de télévision du Hezbollah, Al Manar. Un porte-parole du Département U.S. stipule que la chaîne Al Manarl prône « la violence et la haine. »
  • 12 juillet 2006: les terroristes du Hezbollah attaquent Israël avec des roquettes Katioucha à travers la frontière et  kidnappent des soldats israéliens Eldad Regev et Ehud Goldwasser. Trois de ses camarades sont morts dans l’attaque initiale. Cinq soldats meurent plus tard, quand Israël a lancé une opération de sauvetage des soldats afin d’expulser le Hezbollah de la frontière, ce qui intensifie les attaques contre les villes du nord d’Israël. En conséquence de la guerre d’agression injustifiée , une guerre  éclate au Liban  le 12 Juillet 2006 et s’est terminée le 14 Août , date effective de la résolution 1701 du Conseil de sécurité des Nations unies qui impose un cessez-le-feu.
  • Près de deux ans plus tard arrive l’échange des dépouilles d’Eldad Regev et Ehud Goldwasser contre le meurtrier Samir Kuntar et les quatre autres prisonniers libanais, parmi lesquels se trouvait un autre criminel, Hussein Ali Suleiman, et plus de 199 cadavres de terroristes du Hezbollah . Même un jour avant la livraison des cercueils contenant les corps des soldats, le quotidien libanais Al-Akhba, lié au Hezbollah, a contribué à la torture psychologique, en annonçant que l’un des soldats, était décédé le jour de l’attaque par les positions israéliennes, sans préciser lequel, permettant ainsi le désespoir d’une des familles.
  • À la fin de Juin 2011, l’émission de nouvelles internationales dont les sources sont proches de la justice libanaise, reçoit le rapport du Tribunal spécial pour le Liban (TSL), basée en Hollande, confirmant que quatre membres éminents du Hezbollah, mouvement chiite libanais,  ont été inculpés pour l’assassinat de l’ancien Premier ministre libanais Rafiq Hariri.
  • L’U.E. a également porté plainte plusieurs fois au sujet de la méthode perverse du Hezbollah d’utiliser des civils comme boucliers humains au Liban dans la guerre qu’il a eu avec Israël en 2006 , une information corroborée par la révélation inhabituelle de l’IDF (Israel Defense Force) à la presse en Août 2010, l’emplacement précis des cachettes et des refuges du groupe chiite terroriste armé et financé par l’Iran dans le sud du Pays des Cèdres.
  • Une autre contribution qui peut permettre d’atteindre la preuve tangible que  le Hezbollah doit être  inclus sans tarder dans la liste des organisations terroristes de l’UE, montre le comportement du Hezbollah adopte une stratégie dangereuse comme celle de l’utilisation de civils comme boucliers humains , qui a été signalé à ce moment-là par l’Organisation internationale de solidarité chrétienne (CSI), qui a déclaré que les chrétiens des villages libanais comme Ain Ebel, Rmeich, Alma Alshaab et d’autres, ont été utilisés par le groupe fondamentaliste musulman pour attaquer Israël avec des missiles .

Par Ruben Kaplan

Traduit par ©Alyaexpress-News

IMPORTANT CETTE SEMAINE LIVRAISON DE BOUTARGUE :
  • A NATANYA : JEUDI 25 MAI
  • A JERUSALEM (POINT RELAIS) : MARDI 23 MAI

CLIQUEZ SUR LE LIEN : PROMOTION : VENTE DE BOUTARGUE AU PRIX DE 22 € (entre 200 et 250 gr) SUR ISRAËL CHRONO

Frais de livraison gratuit à partir de 2 kg pour Jérusalem, Netivot (et ses moshavim), Bat Yam, Ashdod, Ashkelon à un point relais : avant de passer la commande contacter nous sur l'émail suivant : sud.israel@yahoo.fr

 
 
4 Comments

4 Comments

  1. Yehohanan

    21 mai 2013 at 4 h 00 min

    ni le hezbola ni le hamas ne sont des organisation terroristes arretez vous un peu le mossad en revanche c’est autre chose idem pour la LDJ en france vous faites flipper

  2. gégé 79340

    29 juillet 2012 at 11 h 09 min

    A jean Pierre,ah bon tu trouve cela surprenant venant de la communauté européenne? et pourquoi svp?

  3. soni

    28 juillet 2012 at 20 h 19 min

    il leur faut quoi de plus pour inscrire cette organisation comme teroriste un autre 11 septembre???

    • jean pierre aumont

      29 juillet 2012 at 0 h 03 min

      Déni grossier de la réalité la plus évidente.C`est veule,lâche et honteux.Cela surprend venant de la communauté européenne.

Laisser un commentaire

To Top
%d blogueurs aiment cette page :