Général

L’islamiste qui a tué Sarah Halimi est selon l’expertise « partiellement responsable de son geste »

Il semble que l’affaire du meurtre de Sarah Halimi ne soit pas seulement une affaire d’état mais aussi de grande difficulté pour l’expertise psychiatrique de cet islamiste qui de son côté a été moins hésitant quand il a torturé et jeté par la fenêtre cette femme juive de son appartement.

C’est un eu comme si on cherchait parmi tous les membres de Daesh ou du Hamas, une once de normalité, chez des gens qui tuent femmes et enfants au nom d’un Allah que personne ne revendique, même pas les musulmans normaux !

Quand au docteur Daniel Zagury , ses conclusions dans ce dossier et selon Franceinfo, sont regrettable, car en effet, il a conclu à une altération du discernement du suspect, ce qui le rend partiellement responsable de son geste et pas totalement.

L’islamiste Kobili Traoré est donc accessible à une sanction pénale, car l’expertise met en cause, une  consommation massive de cannabis, qui a favorisé une bouffée délirante aigue au moment du passage à l’acte, mais qui rend cet homme de 27 ans partiellement responsable de son geste.

Sarah Halimi, une retraitée de 65 ans de confession juive, a été sauvagement tuée par ce Français d’origine malienne et de culture musulmane, en avril dernier, dans le 11e arrondissement de Paris. Les deux étaient voisins. Selon plusieurs témoins, le trentenaire a crié à plusieurs reprises « Allah Akbar » » au moment des faits.

Si les magistrats s’en tiennent aux conlusions de Daniel Zagury, « ils peuvent renvoyer Kobili Traoré devant une cour d’assises », se félicite Jean-Alex Buchinger. Mais les juges peuvent aussi demander une contre-expertise. La circonstance aggravante d' »antisémitisme » peut par ailleurs être retenue à tout moment au cours de l’instruction.

Click to comment

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

To Top