Egypte

L’homme qui a décapité un journaliste américain est un rappeur britannique de 24 ans !

daas 2

Les médias britanniques ont affirmé que les forces de sécurité du pays ont été en mesure d’identifier l’homme masqué qui a décapité un journaliste américain en face des caméras. Le principal suspect se nomme Abd al-Majid Barry, un jeune musicien de Londres dont le père a été condamné à des attentats contre les ambassades américaines.

L’homme qui a choqué de nombreux internautes est un jeune homme de Londres. Les médias à Londres ont publié aujourd’hui (dimanche) le fait que les forces de sécurité et de renseignement britanniques ont pu identifier la vidéo Daas dans lequel le journaliste James Foley a été tué. L’ accent britannique du terroriste a permits d’en savoir plus sur le suspect principal de 24 ans, un jeune musicien, et résident de la capitale de Londres.

Selon The Independent, et plusieurs autres journaux au Royaume-Uni, Abd al-Majid Barry, vient d’une une famille d’immigrants égyptiens. Un autre source a déclaré que son père est en attente de procès pour participation à des attaques contre les ambassades américaines au Kenya et en Tanzanie en 1998.

Selon le Daily Mail, « la Grande-Bretagne va aider dans les prochains jours les experts antiterroristes américains pour identifier certains des meurtres de journalistes. Les otages détenus par des membres de Daas, et libérés, ont affirmé que le tueur est l’un des terroristes, et l’ont appelé « The Beatles » en raison de son accent britannique.

Londres est conscient que des citoyens britanniques ont rejoint les rangs de l’organisation terroriste impitoyable pour des opérations en Irak et en Syrie. Daas fait un vaste travail via Internet, il y a aussi des personnes recrutées parmi les rangs des musulmans dans de nombreux pays qui ne sont pas arabes ou musulmans. Les autorités britanniques ont exprimé une grande inquiétude et ont admis que des dizaines et peut-être des centaines de civils continuent à se joindre à l’organisation.

Les Etats-Unis qui ont attaqué des cibles comme l’organisation Daas en Irak, envisage d’étendre leur activités à destination de la Syrie depuis l’exécution du journaliste américain et une forte pression sur le président afin de prendre des mesures contre l’organisation terroriste.

Click to comment

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

LES ARTICLES LES PLUS LUS

To Top