Bonnes Nouvelles

Les prénoms les plus populaires d’Israël depuis la création de l’Etat !

nom israelien

L’Autorité de la population et de l’Immigration a révélé pour la première fois les noms les plus communs chez les juifs en Israël depuis la création de l’état, ainsi que les noms dominant depuis dix ans.

Dans les années 1950, suite à l’indépendance d’Israël, le nom le plus populaire pour les garçons était Moshe puis, Yossef, Avraham, David et Yitzhak. Pour les filles, les noms le plus communs étaient Esther, Rachel, Sarah, Shoshana et Miriam.

Dans les années 1960, Yossef est passé en première place devant Moshe. Les autres noms sur la liste étaient également bibliques : Avraham, David, Yitzhak, Yaacov, Shlomo, Shimon et Eliyahu. En ce qui concerne les noms des filles, Rachel a détrôné Esther, suivi par Ronit, Michal, Anat, Iris, Orly, Yael et Miriam, tandis que Sarah a chuté de la troisième à la dixième place.

Dans les années 1970, Moshe est remonté vers le haut et David est passé de la quatrième à la deuxième place. Yossef, le nom le plus commun de la décennie précédente a aujourd’hui la médaille de bronze. Dans l’esprit du temps, trois nouveaux noms modernes ont trouvé leur chemin dans le top dix pour la première fois : Shai, à la quatrième place, Yaniv, à la cinquième place, et Oren, à la neuvième place. Quant aux filles, Michal est à la première place, suivie par Keren, Merav, Limor, Liat et Galit. Rachel a été rétrogradée à la dixième place.

Dans les années 1980, Moshe a conservé sa place au sommet, tandis que David est resté à la deuxième place, mais la tradition des noms bibliques pour les garçons a été brisée quand Roei est soudainement apparu à la troisième place. Elad est un autre nouveau nom dans le top dix. Parmi les filles, Michal a gardé la première place, tandis que Adi est apparu à la deuxième place. En troisième place, Moran, un autre nom entièrement nouveau sur la liste, suivi des autres noms comme Hila, Shani, Sivan, Meital et Shiran.

Moshe a finalement perdu sa couronne dans les années 1990, quand il a été remplacé par Daniel. David est resté à la deuxième place, tandis que Moshe est entré à la troisième place. Deux nouveaux noms sont venus au premier plan : Or et Matan. Une révolution a également eu lieu pour les noms des filles. Eden a occupé le sommet, suivi par Sapir, avec Adi à la troisième place.

Daniel est resté à la première place dans les années 2000. Itay a fait un bond impressionnant de la 19e place dans les années 1990 à la deuxième place, tandis que Uri est à la troisième place. Yonatan a étonnamment, réussi à faire le top dix à l’heure actuelle, en prenant la neuvième place. Chez les filles, une autre révolution a eu lieu: Noa a pris la première place, suivi de Shira, Yael et Tamar. Ronny, à la neuvième place, et Hanna, à la dixième place, qui fut dans le top dix pour la première fois.

La décennie actuelle est qu’à mi-chemin fait, mais certaines tendances ont déjà surgi, avec le nom Itay qui est passé de la deuxième à la première place, suivie par Uri et Noam. Daniel est passé à la quatrième place. Yossef, David, Yonatan, Ariel, Moshe et Ido complètent le top dix. Pour les filles, Shira est passé de la deuxième place à la première place, changeant de place avec Noa. Tamar est entrée à la troisième place, et Talia à la quatrième place. Pour compléter la liste en 2013, Yael, Sarah, Maya, Michal, Noya et Ronny.

La population et le Ministère de l’Immigration ont déclaré que les tendances peuvent être clairement vues dans les noms donnés aux enfants en Israël – où chaque décennie a au moins un nom qui a une ascension fulgurante à la proéminence.

Click to comment

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

To Top