Etat Unis

Le leader suprême de l’Iran : Merci, Donald Trump

Le guide suprême de l’Iran, l’ayatollah Ali Khamenei, a publié des « remarques sarcastiques » en remerciant le président Donald Trump de « montrer le vrai visage de son pays au monde », a rapporté Fars. Dans le même temps, Khamenei n’avait rien de bon à dire sur le président Obama.

« Nous ne sommes pas reconnaissants [à l’administration Obama] du tout parce qu’elle a imposé de lourdes sanctions avec le but de paralyser la nation iranienne et la République islamique et bien sûr, elle n’a pas atteint son objectif car aucun autre ennemi ne sera capable de paralyser cette grande nation », a déclaré Khamenei à Téhéran, ce mardi, s’adressant aux commandants et au personnel de l’armée de l’air et de la défense aérienne.

Quant aux commentaires de Trump selon lesquels Téhéran devrait remercier l’administration Obama, Khamenei a crié : « Pourquoi devrions-nous remercier l’ancien gouvernement américain ? Pour les sanctions contre l’Iran ? Pour la création de Daesh ? Pour avoir incendié la Syrie et l’Irak ? Ou pour leur hypocrisie, c’est-à-dire qu’ils expriment leur sincérité et leur volonté de coopération dans une lettre privée, mais montrent clairement leur soutien aux troubles séditieux après l’élection présidentielle de 2009 ?

« Ce sont les mêmes exemples avec ce même gant de velours porté par l’ancienne administration américaine sur son poing de fer », a déclaré Khamenei.

Quant aux remarques récentes de Trump que les Iraniens devraient le craindre, Khamenei a rétorqué, « les Iraniens ne craignent pas des menaces ».

Mais le grand ayatollah a « remercié » Trump pour avoir montré le visage réel de Washington au monde, en disant que le nouveau président a prouvé que l’Iran avait raison quand il a mis en garde contre la corruption politique, économique, sociale et morale du système dirigeant américain.

Trump a déclaré dimanche dernier que l’Iran « a perdu son respect » pour les États-Unis après l’accord nucléaire de 2015, et se sent maintenant « enhardi » par l’accord. « L’Iran était sur ses deux jambes et prêt à s’effondrer jusqu’à ce que les États-Unis sont venus et lui ont donné une ligne de vie avec cet accord : 150 milliards de dollars », a tweeté Trump.

En réponse aux tweets présidentiels, le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale (SNSC) Ali Shamkhani a déclaré (au ministre arménien de la Défense, Vigen Sargsyan, qui était en visite à Téhéran) : « Nous ne laisserons pas tout pays ou organisation internationale pour développer notre force de défense conventionnelle et nous allons faire face à toute ingérence étrangère dans les affaires de défense, y compris le pouvoir de missiles de la République islamique d’Iran.

Donc, voilà, il y a une guerre des mots entre les États-Unis et l’Iran, et maintenant, pour citer ce fameux discours politique du sénateur John McCain (R-Az):  » Bomb bomb bomb, bomb bomb Iran »…

1 Comment

1 Comment

  1. mehdi mountather

    20 août 2017 at 15 03 14 08148

    Daech et les chiites les chiens de l’enfer.Ces éclipses la vengeance d’ ALLAH par des cataclysmes après l’éclipse lunaire du 7.8.2017 un fort séisme en Chine si le président Donald Trump et les américains ne convertissent pas a l’islam avant l’éclipse solaire du 21.8.2017 ALLAH punit les américains par un séisme plus 7 tsunami volcan astéroïde déluge les tornades incendie tsunami de Japon et de l’Indonésie et volcan d’Islande après les éclipses si la fin du monde Août 2017 aux êtres humains de se convertir a l’islam pour éviter l’enfer et pour éviter Daech a l’enfer.

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

To Top