Egypte

Le président égyptien Al-Sisi: « Il faut prolonger le traité de paix entre Israël et l’Égypte et d’autres pays arabes. C’est une opportunité »

al sisi onu
Le président égyptien a exprimé son optimisme sur une solution au conflit israélo-palestinien lors d’un interview avec l’Autorité Palestinienne avant la convocation de l’Assemblée générale des Nations Unies. Il a affirmé qu’il était nécessaire de prolonger le traité de paix entre Israël et l’Égypte et d’autres pays arabes. « Je suis optimiste par nature, et je pense qu’il y a une grande opportunité ».

Al-Sisi a déclaré, « qu’une solution à la question palestinienne allait changer la face du Moyen-Orient et apportera d’énormes progrès ».

Recevez tous les matins dans un seul courriel nos dernières infos !

Lors de cet entretien d’autres questions ont été abordées avec le président égyptien qui a dit que le Moyen-Orient devrait coopérer pour vaincre la menace terroriste qui ne fait qu’empirer et a conduit à la guerre sauvage dans son pays. Il a ajouté qu’il est nécessaire d’augmenter la lutte de l’armée égyptienne contre le terrorisme. Il a ajouté que l’armée égyptienne est un « facteur de stabilité ». Al-Sisi a poursuivi en affirmant que la situation est de plus en plus vulnérable au Moyen-Orient :  « Il est facile de regarder une carte et de voir les États défaillants. Il y a une montée de groupes extrémistes, il y a le problème de l’afflux de réfugiés vers l’Europe, et quand vous regardez l’ensemble, vous ne pouvez pas ignorer les défis difficiles et complexes », a-t-il dit, « Je ne veux pas dire que nous sommes en retard dans notre travail, mais il est nécessaire de doubler les efforts, la compréhension et le partage de tous les pays de la région pour reconstruire leurs pays qui se sont détériorés ».

Toutefois, il a précisé qu’il n’y a pas de solution immédiate dans la lutte contre le terrorisme, « Ceci est exactement le problème dont nous parlons. « Il a également abordé la lutte sanglante contre les Frères musulmans: « Les Égyptiens ne sont pas en mesure de pardonner et d’oublier ce qu’on fait les Frères musulmans ».

Commentant la situation en Syrie, arguant que la guerre civile ne doit pas mettre fin à la division de la Syrie. Al-Sisi a averti que l’effondrement de la Syrie mènera à la chute du pays et les armes iront chez les terroristes, et si cela arrive, a-t-il averti, le danger ne restera pas à l’intérieur de la Syrie, mais se propagera vers les pays voisins, ce qui constitue une menace importante pour l’ensemble de la région. En outre, nous sommes préoccupés ».

CAMPAGNE POUR SAUVER LE SITE

La nouvelle législation européenne ne nous permet plus aujourd'hui de financer correctement le site. Sans votre aide, le site fermera prochainement. Une participation de 5 €/mois serait la bienvenue !Malgré tous nos efforts, c'est la dernière solution pour vous donner une information quotidienne.

VIA PAYPAL (Sécurisé): ICI
VIA CB (Sécurisé) : ICI 

 

Click to comment

Laisser un commentaire

To Top