Banniere AlyaexpressNews 975 sur 150 Graphiste.
L'Actualité en Israël

Le Kibboutz de Tirat-Zvi est l’un des 10 endroits les plus chauds de la planète, comment y vivre ?

gan-eden_06

Le Kibboutz de Tirat-Zvi (טירת צבי) dans le nord du pays est le premier kibboutz religieux créé en Israël. Lors des événements sanglants de 1936, les organisations chargées du repeuplement en Israël accélèrent la mise en place des villages juifs et des terres acquises par le KKL

C’est ainsi qu’environ 50 points d’installation sont créés dans le cadre du programme de « Tour et Muraille« . La particularité de ce programme tient dans la rapidité avec laquelle les bases des futures villages juifs sont mises en place; une tour surmontée d’un phare éclairant les environs, et la construction d’une barrière de protection contre les attaques potentielles. 

Tirat-Zvi est fondé le 30 juin 1930, au sud de la vallée de Beït-Shéan. La kvoutza qui s’y installe est composée d’environ 80 membres (filles et garçons) du mouvement Hapoel Hamizrahi, âgés de 20 à 25 ans; une moitié originaire d’Allemagne, et l’autre d’Europe orientale. Ils sont issus de trois groupes distincts, formés préalablement au travail de la terre dans les villes de Petah Tikva pour le premier, Shahal près de Rehovot pour le deuxième, et Kfar-Yavetz pour le dernier.

Le Kibboutz Tirat Zvi est l’un des 10 endroits les plus chauds de la planète. Le 21 Juin 1942, le thermomètre a atteint 53,9 degrés Celsius (129 degrés Fahrenheit), la plus haute température jamais enregistrée dans cette région.

Même si Tirat Zvi n’a jamais dépassé ou égalé ce record du monde depuis lors, il faut savoir qu’au cours d’un été typique, le  thermomètre de la journée tourne autour de 40°C et environ 38°C dans la soirée.

Plusieurs autres kibboutzim sont situés dans cette même région et se trouvent à 220 mètres en dessous du niveau de la mer, ce qui rend l’un de ces endroits les plus chauds d’Israël, mais aussi l’un des endroits les plus chauds de la planète. Au mois de Juillet, dit Ganiel, un résident qui a parlé sur Israel 21, « il a été parmi les plus chauds jamais enregistrés. »

 

Beaucoup se sont installés dans une telle situation extrême, dans la vallée de Beit Shéan par idéalisme. Dès les premières heures, les kibboutzniks cultivent les champs et les vergers avant l’aube tous les jours, mais le samedi, ils se reposent et se refroidissent dans des piscines d’eau recueillie à partir de sources naturelles souterraines – le nom officiel de la vallée de Beit Shéan est Emek Hama’ayanot (Vallée des Sources).

Dans les années 1950, chaque petite maison du kibboutz a obtenu un ventilateur pour aider à refroidir la pièce principale et la chambre la nuit. Résister à la chaleur est devenu une sorte de médaille d’honneur.

 

Lorsque les climatiseurs ont lentement commencé à être installés en 1968, « Il y a des gens qui ont dit que l’air conditionné était trop bourgeois et le kibboutz tomberait en morceaux, » a dit Ganiel sur ISRAEL21c.

Aujourd’hui, Ganiel dit, « Vous allez de votre maison climatisée à la synagogue avec air conditionné à la salle à manger climatisée avec des tracteurs climatisés. »

Lorsque le kibboutz a installé une piscine, il est devenu le lieu de rencontre estival préféré. Ruchama Seliger a grandi à Tirat Zvi et rappelle que, bien que la natation le jour du sabbat est normalement interdite, le rabbin du kibboutz a fait une exception générale pour les enfants.

Lorsque Seliger était un adolescent dans les années 1950, le kibboutz a inventé le taftefet (goutteur). Installé sur les rebords de fenêtres extérieures des petites maisons, le système se composait de deux écrans remplis de copeaux de bois ou de paille, avec un tuyau d’eau dégoulinant. Les brises occasionnelles iraient à travers la paille humide et renforceraient l’effet de refroidissement du ventilateur électrique dans la chambre. « a dit Seliger.

Ganiel note que les enfants élevés dans le kibboutz, y compris son mari et ses enfants, ne semblent pas gênés par la chaleur. Il y a 27 chambres de vacances à Tirat Zvi (climatisées, bien sûr) et elles sont réservées tout l’été.

Des centaines d’enfants en provenance d’Israël et de l’étranger  viennent au camp d’été, du Kibboutz Kayitz, dans cette même région chaude.

«Nous avons installé des énormes refroidisseurs d’eau froide sur tout le kibboutz depuis que notre camp a commencé il y a 16 ans, et nos campeurs doivent transporter de l’eau et porter des chapeaux de tout temps»,a dit Goldman. « Notre arme secrète est la pastèque froide. Nous cultivons nos propres pastèques ! « 

de pastèques au kibboutz Shluchot.

 

Gross, de Ein Hanatziv, souligne que les vallées de l’Arava et la Jordanie d’Israël peuvent avoir une température aussi chaude que Beit She’an. En effet, le thermomètre a atteint 46°C dans le kibboutz Galgal de la vallée du Jourdain en Juillet 2012. « Il y a des jours, c’est un haut-fourneau absolu, et vous avez juste à affronter cette chaleur », dit-il.

IMPORTANT CETTE SEMAINE LIVRAISON DE BOUTARGUE :
  • A NATANYA : JEUDI 25 MAI
  • A JERUSALEM (POINT RELAIS) : MARDI 23 MAI

CLIQUEZ SUR LE LIEN : PROMOTION : VENTE DE BOUTARGUE AU PRIX DE 22 € (entre 200 et 250 gr) SUR ISRAËL CHRONO

Frais de livraison gratuit à partir de 2 kg pour Jérusalem, Netivot (et ses moshavim), Bat Yam, Ashdod, Ashkelon à un point relais : avant de passer la commande contacter nous sur l'émail suivant : sud.israel@yahoo.fr

 
 
Click to comment

Laisser un commentaire

To Top
%d blogueurs aiment cette page :