alya

L’augmentation de 70 % de la pension d’invalidité en Israël c’est un peu « l’arbre qui cache la forêt » ? – Par Nadine Lévy

On nous reproche souvent d’attendre les aides sociales en Israël, on nous reproche aussi de ne pas vouloir nous intégrer car nous avons quitté un pays riche, et l’un des plus proches de ses habitants concernant l’aide financière si ce n’est « l’assistance financière »….

Oui, je suis une immigrante française, vous m’avez tous reconnu, mais je suis aussi une israélienne, depuis l’acquisition de ma nouvelle Téouda Zéout…Venir en Israël était un choix et l’est toujours, un rêve qui s’exauce, même si nous avons laissé notre travail, nos amis, notre maison, notre voiture et notre carrière professionnelle derrière nous.

Venir en Israël avec une grande famille, ne pas pouvoir travailler car nos diplômes ne sont pas reconnus et dépendre des taxis du matin au soir, ne va pas me décourager pour autant, mais parfois, je suis perplexe de telles décisions politiques comme l’augmentation de la pension d’invalidité de 70 %.

C’est un geste à l’honneur d’Israël, et je suis contente pour ces personnes qui ont besoin de soutien.  Pas moins de 250 000 personnes invalides en Israël qui touchaient avant 2 342 shekels vont recevoir aujourd’hui 4 000 shekels, soit 1 000 euros de plus. C’est une belle initiative, mais n’est-ce pas aussi l’arbre qui cache la forêt ?

Cette décision, qui va coûter 4 milliards de shekels, a été décidée par le député David Bitan et lors de la bonne nouvelle, tous les membres de la coalition y compris l’opposition, ont applaudi, sans oublier, le député Gilon (Meretz).

Mais que fait on de ces familles nombreuses, celles dont les enfants serviront à l’armée et peupleront la Judée Samarie ? Quelles sont leurs aides, à ceux qui vivent dans la capitale de Jérusalem ou Tel Aviv dont les loyers et les acquisitions immobilières sont de plus en plus élevés ?

Combien de temps, une famille entre 6 et 7 enfants devra recevoir entre 150 et 220 € par mois ? Oui, vous me direz qu’en France, cette aide familiale était élevée, mais nous n’en demandons pas tant, mais pas si peu non plus…

L’âge de la retraite en Israël est de 67 ans pour les hommes  et de 62 ans pour les femmes nées après le mois de mai 1947. Sans oublier que l’admissibilité à une pension de vieillesse sans condition d’âge ou de ressources est possible à partir de 70 ans pour les hommes et 68 ans pour les femmes nées en 1946 (augmentation régulière de 8 mois par an pour atteindre 70 ans pour les femmes nées à partir de 1950). Pour avoir droit à cette pension, l’assuré doit justifier d’au moins 60 mois d’assurance au cours des 10 années précédant l’âge requis ou bien 144 mois ou 60 mois. Nous avons donc toute la vie pour nous battre…

La forêt a vraiment besoin d’aide pour s’agrandir… et éviter la poussée de mauvaises herbes. Vivement une loi pour les familles nombreuses.

1 Comment

1 Comment

  1. Kessous

    28 juin 2017 at 7 07 27 06276

    Desolee de ne pas être d accord et le fait que israel ne donne pas plus c est ce qui fait notre force les gens ne sont pas des assister et ne reste jamais longtemps au chômage ….. d ou le fait que les israéliens se battent tous les jours et cela nous a fait passe d une nation vieille a une place bien plus que bonne et envillable dans le monde les Francais veulent tout et gratuitement israel c est pas la CAF

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

To Top