Desinformation

L’association francaise Brigitte Bardot fait appel à Israel pour sauver une chatte de Gaza…

Une médecin ukrainienne qui vit à Gaza, marié à une Palestinien, a réussi à soigner sa chatte persan à poils longs en Israël . Celle-ci avait brisé sa mâchoire lors d’une chute du troisième étage.

Après avoir contacté des vétérinaires à Gaza, Tatiana Zaqout a contacté la fondation animale de Brigitte Bardot qui l’a finalement mis en contact avec des experts israéliens qui l’ont aidée à organiser le transfert de sa chatte, Sonia, en Israël.

L’autorité Palestinienne a permis à Israël de transférer la chatte de Gaza  pour son traitement, car sans cette autorisation par Abbas, la vie de Sonia n’aurait pas été sauvée .

Cette décision a suscité la controverse sur les sites de réseautage social dans la bande de Gaza: on sait que l’électricité a été coupée par Abbas et le transfert des patients de Gaza vers Israel est interdit par l’Autorité Palestinienne (Fatah); interdiction qui a entaîné  la mort de trois bébés de Gaza en moins de 24 heures.

Le Dr Tatiana Zaqout, la propriétaire de la chatte a communiqué avec les institutions américaines, françaises et autres afin que l’on puisse sauver son animal.

Finalement Zaqout a contacté la fondation francaise de « Brigitte Bardot »  qui prend soin des animaux, qui a contacté à son tour Twasalta , une institution israélienne concernant le traitement des chats qui a demandé les documents et autorisation (de Abbas) nécessaires pour déplacer la chatte « Sonia » en Israël « avec l’aide de bénévoles pour bien-être des animaux, » comme Yoram Erez et  Diana Badash de Bethléem, a raconté Tania.

Le traitement de Sonia a coûté environ 3000 $ . Les bébés qui meurent à Gaza n’ont pas autant de considération que cette chatte « palestinienne » pour l’Autorité Palestinienne, ou pour Brigitte Bardot,

Et c’est ensuite Israel qu’on accuse d’agresseur…aux informations françaises… !

Click to comment

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

To Top