Antisemitisme et Antisionisme

L’antisémitisme fait partie intégrante de la culture européenne.

Le niveau d’antisémitisme dans les pays de Visegrad diffère (Le groupe de Visegrád également appelé V4 désigne un ensemble de quatre pays d’Europe centrale : la Hongrie, la Pologne, la République tchèque et la Slovaquie.)

ABONNEZ VOUS A NOTRE NEWSLETTER GRATUITE !

En 2014, une étude ADL a posé 11 questions fondamentales concernant les attitudes antisémites classiques dans un certain nombre de pays.

Il a été constaté que 45% des Polonais ont des attitudes antisémites. En Hongrie, le chiffre est de 41%, et en République tchèque, 13%. Aucune information n’est disponible pour la Slovaquie.

Lorsqu’on leur a demandé si les Juifs parlent trop de ce qui leur est arrivé dans la Shoah, 62% des Polonais ont répondu oui, avec 61% des Hongrois d’accord. 44% des citoyens tchèques ont répondu affirmativement à la même question.

En 2004, j’ai interviewé Mark Sofer, alors directeur général adjoint du ministère israélien des Affaires étrangères. À cette époque, les pays de Visegrad et plusieurs autres venaient de rejoindre l’UE.

Il a déclaré: « La sagesse conventionnelle nous dit que l’adhésion de ces pays à l’UE est positive pour Israël. La chose décente aurait été de vider les musulmans qui immigraient en Europe. Ainsi ces soit-disantes démocraties libérales n’auraient pas eu à admettre des immigrants antisémites.

Comme ce n’est pas le cas, la politique des pays de Visegrad de ne pas recevoir d’immigrants est préférable. De cette façon, dans le futur, au moins il restera quelques pays européens où les musulmans antisémites haïs ne joueront pas un rôle de premier plan.

Click to comment

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

To Top