Antisemitisme et Antisionisme

L’ambassadrice d’Israël en France a attaqué la chaîne de télévision française Arte : « C’est une dissimulation de la réalité au public »

L’ambassadrice d’Israël en France a attaqué la chaîne de télévision française Arte qui a annulé la diffusion d’un documentaire sur l’antisémitisme dans les pays arabes « Un peuple élu et mis à part : l’antisémitisme en Europe », réalisé par Joachim Schroeder et Sophie Hafner.

ABONNEZ VOUS A NOTRE NEWSLETTER GRATUITE !

Cette chaîne qui reçoit des fonds du gouvernement, a annoncé la décision la semaine dernière.

L’ambassadrice Aliza Bin Noun  a écrit une lettre ouverte au président d’Arte, concernant la décision de censurer ce documentaire. La lettre a été publiée  (mercredi) sur le journal « Actualité Juive ». Elle a dit qu’elle était entre « le choc et la confusion » quand elle a entendu que le réseau n’a pas diffusé un documentaire, où elle avait été  invitée.

Elle a souligné dans sa lettre que le nouvel antisémitisme, qui a augmenté en Europe au début des années 2000, venait principalement des musulmans, et leur haine des Juifs reflète l’hostilité envers Israël. Par conséquent, dit-elle, la haine des Juifs et la haine d’Israël, sont étroitement liés.

Le Sémitisme « tue », a t’elle écrit et a rappelé les meurtres de quatre personnes dans une école juive à Toulouse en 2012, et quatre autres juifs dans la superette Casher à Paris en 2015.

Le Journal allemand Bild a mis en ligne son documentaire sur son site, pour protester contre la décision d’Arte. Selon l’éditeur de Bild, la décision Arte découle de considérations politiques et journalistiques.

Voici la lettre :

« Madame la Présidente,

Nous avons été stupéfaits et consternés d’apprendre qu’Arte ait refusé de diffuser le documentaire intitulé « Un peuple élu et mis à part : l’antisémitisme en Europe », réalisé par Joachim Schroeder et Sophie Hafner, d’autant plus qu’il fut produit à la demande d’Arte.

Ce refus constitue une dissimulation de la réalité au public et une atteinte à son droit à l’information, surtout lorsqu’il s’agit de sujets importants tels que l’antisémitisme qui se répand à nouveau dangereusement en Europe, entraînant des conséquences graves sur les communautés juives, sur l’Etat d’Israël et sur l’ensemble des sociétés démocratiques.

La France, Israël et d’autres Etats démocratiques luttent conjointement contre l’antisémitisme, au nom des valeurs qui nous unissent. Ce combat est d’autant plus crucial que l’antisémitisme tue encore aujourd’hui. En France, en 2012, des enfants ont été tués à Toulouse parce que Juifs ; à Paris, en 2015, des Français ont été tués parce que juifs, à l’Hyper Cacher ; et encore tant d’autres actes antisémites se produisent, en France et ailleurs, toujours guidés par la haine aveugle du Juif.

De surcroît, l’antisémitisme, qui s’exprime de nos jours aussi à travers l’antisionisme, contribuent à nier et délégitimer le droit d’Israël à exister en tant qu’Etat-nation du peuple juif, portant atteinte à un pays allié et ami de la France et l’Europe.

C’est pourquoi, au nom de nos valeurs de démocratie et de liberté d’expression, et conformément à ce que représente Arte, il est fondamental de diffuser ce documentaire.

Je vous prie de croire, Madame la Présidente, à l’assurance de ma parfaite considération. »

Click to comment

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

To Top