Banniere AlyaexpressNews 975 sur 150 Graphiste.
Bonnes Nouvelles

Pourquoi l’alimentation lors de la fête de Pessah est bonne pour votre santé !

La fête de Pessah offre des possibilités inattendues liées à la santé. L’interdiction rituelle de consommer des aliments à base de blé ou de céréales pendant huit jours pour la commémoration annuelle juive de l’exode biblique d’Egypte impose un régime sans gluten principalement sur les personnes qui la célèbrent.

La plupart des aliments évités pendant Pessah sont particulièrement riches en gluten, fait remarquer le Dr Arun Swaminath, directeur du programme de la maladie inflammatoire de l’intestin à l’hôpital Lenox Hill de Northwell à New York.

« Les pains, les pâtes, la pizza, le boulgour, le couscous et la bière sont toutes les grandes sources d’aliments contenant du gluten », a dit Swaminath.

L’interdiction d’un grand nombre de ces aliments riches en gluten pendant Pessah s’étend également aux substituts typiques de gluten comme le maïs, le riz et la plupart des autres céréales. En d’autres termes, la fête de Pessah exige des changements importants pour tout le monde, ce qui est approprié étant donné que la restriction alimentaire a été créée pour aider les Juifs à se souvenir des épreuves de leurs lointains ancêtres.

Le régime alimentaire de cette fête, la plupart du temps sans gluten, n’aura pas beaucoup de conséquences sur la santé pour la plupart des Juifs observant la Pâque, mais elle pourrait avoir des avantages réels pour certains d’entre eux.

Comme l’explique Swaminath , huit jours est juste assez long pour un régime sans gluten pour entraîner des gains de santé notables pour les personnes qui peuvent avoir la maladie cœliaque sans le savoir. L’amélioration de la digestion, le niveau d’énergie ou le sens de la clarté mentale pendant une semaine sans pain ni pâtes ni bière pourraient indiquer que quelqu’un a une maladie cœliaque non diagnostiquée.

« Si vous vous sentez mieux pendant la Pâque, vous devriez en parler à votre gastro-entérologue », recommande Swaminath.

Les non-cœliaques pourraient voir des améliorations pendant cette fête aussi. Bien que ce soit encore un sujet de controverse scientifique, Swaminath dit qu’il est possible que certaines personnes éprouvent ce qu’elles décrivent comme « une sensibilité au gluten non-cœliaque ».

La preuve du phénomène est tout à fait anecdotique. Néanmoins, un grand nombre de patients ont décrit l’amélioration de leur santé après le retrait du gluten de leur alimentation, mais sans avoir la maladie cœliaque ou montrant une sensibilité au gluten cliniquement démontrable.

Swaminath dit qu’une explication possible pour les non-cœliaques bénéficiant d’un régime sans gluten est que ces aliments riches en gluten ont généralement aussi une quantité particulièrement importante de « sucres mal absorbés » qui introduisent des bactéries dans le tractus intestinal et qui provoquent l’indigestion et des ballonnements. Même si ces gens avec un régime sans gluten n’ont pas une sensibilité au gluten, elles mangent moins de ces sucres non absorbants comme conséquence involontaire et décident de réduire leur consommation de gluten.

Avant de se réjouir des avantages potentiels pour la santé lors de cette fête, la plupart du temps sans gluten, il faut noter qu’il y a un aliment important consommé à Pessah qui est encore assez élevé en gluten.

En effet, la Matsa dont l’obligation pour les Juifs est d’en manger pendant les fêtes, a beaucoup de gluten. Ainsi, si vous voulez que Pessah soit une occasion idéale de découvrir les avantages potentiels d’un régime à faible teneur en gluten, vous devrez limiter votre consommation de matsa. Ou, comme le dit Swaminath, vous pouvez aussi envisager de choisir un des matsa fait sans « blé » sur le marché, y compris l’avoine et des matsots ​​à base d’épeautre.

Même si les Juifs doivent manger de la matsa à Pessa’h, ils ne sont pas tenus d’en manger beaucoup . Un petit grignotage pendant les seder, les repas rituels organisés sur les deux premières nuits de la fête, satisfait l’exigence de manger de la matsa lors de la fête.

Pourtant, un peu de « pain de l’affliction » ne fera pas mal à la plupart des non-cœliaques, même ceux qui veulent faire l’expérience des effets d’un régime sans gluten.

« Une petite exposition au gluten pour répondre à la pratique religieuse et l’obligation peut être raisonnable ou nécessaire », dit Swaminath.

IMPORTANT CETTE SEMAINE LIVRAISON DE BOUTARGUE :
  • A NATANYA : JEUDI 25 MAI
  • A JERUSALEM (POINT RELAIS) : MARDI 23 MAI

CLIQUEZ SUR LE LIEN : PROMOTION : VENTE DE BOUTARGUE AU PRIX DE 22 € (entre 200 et 250 gr) SUR ISRAËL CHRONO

Frais de livraison gratuit à partir de 2 kg pour Jérusalem, Netivot (et ses moshavim), Bat Yam, Ashdod, Ashkelon à un point relais : avant de passer la commande contacter nous sur l'émail suivant : sud.israel@yahoo.fr

 
 
Click to comment

Laisser un commentaire

To Top
%d blogueurs aiment cette page :