Afrique

La « loi des infiltrés », pour limiter l’immigration massive et illégale en Israël

 

ABONNEZ VOUS A NOTRE NEWSLETTER GRATUITE !

Israël va commencer à mettre en œuvre une loi, qui s’appliquera aux immigrants illégaux  qui risquent  un emprisonnement allant jusqu’à trois ans .

La «loi des infiltrés » va être mise en place dans les prochains jours, ce qui signifie que les clandestins qui voudront entrer illégalement  en Israël seront emprisonnés pour une période maximale de trois ans selon l’Immigration et  l’Autorité des frontières (PIBA) .

[intlink id= »430″ type= »page »]INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER [/intlink]

Sabine Haddad, la porte parole du PIBA a déclaré que la décision a déjà été conclu entre PIBA et le ministère de la Défense il y a une semaine, et qu’ils n’attendent que la décision du ministère de la Défense pour modifier les mandats donnés par les soldats de Tsahal quand ils arrêtent des immigrants illégaux.

À compter que les mandats d’arrêt sont d’une durée de 10 jours et PIBA compte les modifier pour un maximum de trois ans.

Votée à la Knesset en Janvier, la «loi des infiltrés» permet à Israël  un emprisonnement jusqu’à trois ans sans procès ou soit une expulsion. Elle permet également à Israël de punir les immigrants illégaux  avec des peines de prison allant de cinq à quinze ans. La loi est un amendement de la prévention 1954 concernant la loi d’infiltration,  visait à empêcher l’entrée illégale des Palestiniens en Israël.

La loi devrait mettre un terme à la pratique actuelle en Israël, où les nouveaux migrants sont arrêtés et détenus pendant dix jours à la prison de Saharonim dans le Sud, pour se retrouver dans le  sud de Tel Aviv ou à Eilat ou Arad.

Mais qu’arrivera t’il après la période de 3 ans ?

 

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: La « loi des infiltrés », pour limiter l’immigration massive et illégale en Israël | Ashdod Café

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

To Top