Antisemitisme et Antisionisme

« Les Juifs tunisiens sont un poignard empoisonné aux mains de l’ennemi sioniste’ selon l’écrivain tunisien, Sufian Ben Hassan

L’antisémitisme arabe d’aujourd’hui provient aussi de cet écrivain tunisien, Sufian Ben Hassan, qui écrit dans le site Al Watan Voice que les Juifs tunisiens restants dans ce pays sont en fait l’ennemi de tous les Arabes fiers de leur patrie.

ABONNEZ VOUS A NOTRE NEWSLETTER GRATUITE !

Il commence en disant que le fait que tant de Juifs tunisiens ont quitté le pays dans les années qui ont suivi 1948, dont beaucoup en Israël, est une preuve positive qu’ils étaient tous vraiment pro-israéliens et anti-arabes. L’idée que le gouvernement tunisien a publié des lois anti-juives après l’indépendance en 1956 et a détruit les synagogues et les cimetières juifs n’est clairement pas un facteur pour Ben Hassan, qui insiste sur le fait que les Juifs tunisiens ont toujours été traités avec respect.

Mais ce qui fait vraiment bouillir le sang de Ben Hassan est la récente controverse sur un comédien tunisien français juif, Michel Boujenah, invité à se produire au Festival international de Carthage le mois dernier. Les syndicats syndicaux tunisiens et d’autres personnalités politiques ont été contre sa performance parce qu’il est pro-israélien, et au moins un dirigeant de la communauté juive tunisienne a critiqué ceux qui étaient contre sa performance.

Ce fait est ce que Ben Hassan, dans la tradition de tous les antisémites, utilise pour affirmer que tous les juifs tunisiens sont donc vraiment un peu plus que les espions israéliens qui se battent contre la nation qui les a bien traités. ‘[Les Juifs] qui restent aujourd’hui ont des liens étroits avec l’ennemi’, écrit-il. Même s’il proteste qu’il n’est pas quelqu’un qui rassemble toutes les personnes dans un seau, il appelle tous les Juifs tunisiens «un poignard empoisonné entre les mains de l’ennemi».

Une des ironies des aviateurs de Juifs est la façon dont ils montrent explicitement leur haine tout en protestant qu’ils ne sont pas du tout fanatiques.

Notamment, la protestation contre Michel Boujenah a mal échoué. Une cinquantaine de personnes ont crié des insultes contre les Tunisiens qui ont assisté à la représentation, qui appartenait à une salle pleine de 600 fans.

‘Une performance de honte’, ont crié quelque 50 manifestants à l’extérieur du Musée Carthage étroitement gardé. ‘La Tunisie pour tous’, ont rétorqué d’autres personnes à l’appui de l’hôte de l’événement, le comédien français Michel Boujenah, né en Tunisie.

Boujenah, l’un des milliers de Tunisiens indigènes d’origine juive, est devenu une figure controversée dans sa patrie après avoir fait des déclarations à l’appui d’Israël. Lorsqu’il a été annoncé que Boujenah se produirait au Festival international de Carthage cette année, l’événement a suscité un niveau de controverse sans précédent et beaucoup l’ont appelé à être boycotté.

Le spectacle, intitulé «Ma vie Rêvée» («My Dream Life»), a fini par se vendre, de nombreux Tunisiens se ralliant autour du droit du comédien de s’exprimer librement. Malgré la présence de manifestants en dehors du lieu, la performance de Boujenah le 19 juillet a eu lieu avec quelques perturbations.

‘Je t’aime’, a déclaré Boujenah à la foule près de la fin de sa performance. ‘La Tunisie est un petit pays sans ressources pétrolières, mais c’est une grande nation avec ses habitants’.

Plus de 600 personnes ont assisté au spectacle. Certains se sont présentés à The Arab Weekly en tant que fanatiques dévoués de la bande dessinée. D’autres ont déclaré qu’ils venaient à l’honneur de Boujenah et afin de montrer leur solidarité.

Tout n’était pas paisible et encourageant. Indépendamment des intentions des participants, ils ont été soumis à un bombardement d’insultes auprès de dizaines de manifestants en colère en dehors du lieu :

‘Sionistes! Les traîtres ‘, ont crié des manifestants alors que la police essayait de les garder à distance.

1 Comment

1 Comment

  1. Davidc

    7 août 2017 at 22 10 54 08548

    Une vrai race de merde les tunisiens !!! Entre eux les arabes disent comme sa : les marocains sont des bergers les algériens des guerriers les tunisiens des femmes!!!!!

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

To Top