Général

Les Juifs français demandent l’extradition de Palestiniens accusés d’attentat terroriste il y a 35 ans

C’est le 35ème anniversaire d’une attaque mortelle sur un restaurant kasher parisien et les Juifs français ont appelé à l’extradition de trois Palestiniens soupçonnés dans cet attentat sanglant.

ABONNEZ VOUS A NOTRE NEWSLETTER GRATUITE !

Le CRIF, qui représente les communautés et organisations juives françaises, a publié une déclaration sur le sujet le mercredi 9 août, lors de l’anniversaire de l’attaque de 1982, dans laquelle six personnes ont été assassinées et 22 blessées à la rue des Rosiers à Paris dans l’une des attaques les plus antisémites en France depuis la Seconde Guerre mondiale.

Les suspects dans l’attaque de la charcuterie Jo Goldberg sont recherchés pour être interrogés selon un mandat d’arrêt français en 2015. L’un des suspects vit en Jordanie, un autre près de Ramallah en Judée Samarie et un troisième en Norvège, selon le CRIF. Aucun des gouvernements concernés n’a accepté d’extrader les suspects, et les enquêteurs français croient qu’ils appartiennent au groupe terroriste Abu Nidal affilié au Fatah.

Mais Francis Kalifat, président de CRIF, a déclaré que la France était en partie responsable de l’incapacité d’interroger les suspects et éventuellement de poursuites.

« Nous ne pouvons que regretter que la France accepte cette situation sans en parler à l’Autorité palestinienne, qui abrite, Mahmoud Kader Abed, également connu comme Hisham Harb le principal responsable de l’attaque. »

Parmi les victimes de l’attaque, il y avait aussi deux citoyens américains, Anne Van Zanten et Grace Cutler.

2 Comments

2 Comments

  1. Davidc

    12 août 2017 at 21 09 37 08378

    Oui ben l état D Israel c est pas mieux il on extradé un israélien du Brésil qui etait en légitime
    Défense !!! La France on comprend mais Israel ???? Il veulent extradé des Francais D Israel en France ???

  2. Lila Fleur

    11 août 2017 at 15 03 41 08418

    Que les français commencent a extrader les leurs, et en autre, tous ceux qui ont participe et sont encore en vie au massacre des juifs pendant la dernière guerre mondiale, et ce que; que soit leur age!
    On pardonne sur l’autel de la réconciliation nationale?
    Qui l’a décidé, les bourreaux ou les survirants?
    Pourquoi pardonner les horreurs d’il y a 70 ans et pas d’il y a 35 ans?
    Il y a il prescription a la mémoire quand il s’agit d’horreur et de terrorisme de masse?
    La France, trop hypocrite et lâche pour faire face a son histoire n’a de souvenir que dans son porte monnaie.
    Alors, a cette France , n’essayer pas d’en demander plus que l’on en demande a une société péripatéticienne, qui ne connait de ses valeurs que l’argent que vous lui jetez sur son lit après avoir abusé d’elle.

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

To Top