Judaïsme

JÉRUSALEM | Une réplique de l’Arche sainte la plus grande au monde a été détruite

Des personnes ont fracassé et détruit une réplique de l’ Arche sainte la plus grande stationnée sur la place à Jérusalem à la veille de la fête de Shavouoth.

Ce monument a été offert aux habitants de Jérusalem, par une femme chrétienne philippine. Il a été détruit ce matin, à environ trois heures. Un suspect orthodoxe a été arrêté.

La femme derrière cette réplique, qui se nomme Gofna a dit que l’Arche a d’abord été à Jérusalem en Septembre 2013 lors d’une manifestation à Jérusalem. Gofna dit avoir été choquée, blessée et triste de voir ce vandalisme et espère la punition de ceux qui ont détruit le modèle « de l’Arche qui viendra par Dieu ».

Elle a souligné que Jérusalem est aussi un lieu de culte des trois religions permettant la liberté de culte, mais en réalité, elle n’y est pas. « Je viens en tant qu’Émissaire  et j’ai rempli ma tâche, mais la douleur est très grande aujourd’hui. Plus précisément envers le peuple juif, à Chavouot, qui doit respecter les adeptes de toutes les religions. C’est une grande honte ».

Le poids de l’Arche est de 800 kg et une hauteur de 3 mètres et sa longueur de 5 mètres et une largeur de 1,6 mètres. Elle est faite de bois, de fer et de pierre et peint à l’or et estimée à des dizaines de milliers de dollars.

Gofna est propriétaire d’un appartement à Jérusalem et vient régulièrement en Israël. Pour beaucoup de travailleurs philippins elle est devenue l’ambassadrice des Philippines en Israël et soutient Israël. Gofna a déployé ces dernières années, les drapeaux d’Israël dans le Golan , le kibboutz Megiddo, Massada, et il y a un mois, à la veille de la Journée de l’Indépendance, elle a déployé un énorme drapeau portant le symbole de Jérusalem avec la tribu de Yehouda. Puis elle a avec le député Yehuda Glick au kibboutz Ramat Rachel Jérusalem planté  des oliviers en l’honneur de l’Etat d’Israël et à l’occasion du jour de l’indépendance et l’unification du 69e anniversaire de Jérusalem.

Le vandalisme de ce monument par des juifs  peut être aussi un message contre les émissaires chrétiens qui arrivent de plus en plus en Israel dans l’intention de convertir les Juifs afin de leur faire croire que le Messie n’est autre que Jésus.

Ce qui n’est pas toléré par la communauté juive qui ne veut pas que les sectes chrétiennes comme les témoins de Jéhovah essaient de détourner les Juifs de leur Thora.

Le simple fait décrire le nom de Yavneh (ce qui est interdit dans la religion Juive) sur cette arche peut être assimilé par les juifs religieux comme une réplique de l’arche par des personnes ayant les mêmes convictions que les émissaires chrétiens. Ce monument devient à leur yeux un objet d’idolâtrie et surtout de prosélytisme et d’agression contre les juifs dans leur propre pays.

Vous avez un peu de temps libre ? Nous avons besoin de bénévoles pour une seconde lecture de nos articles : sud.israel@yahoo.fr

LE CHANGE DU JOUR

1 Comment

1 Comment

  1. AARON

    1 juin 2017 at 16 h 21 min

    Ca devient casse ces anti séminaires. Vous êtes chiantes on ne vous convertit pas on prie pour votre salut et que vous connaissez le messie le vrai messie qui est Yeshua. Il y a des juifs qui sont devenues des messianiques

Laisser un commentaire

To Top
%d blogueurs aiment cette page :