Bonnes Nouvelles

Israël et le Costa Rica sont devenus les modèles de la « nouvelle Colombie » apres le conflit avec les FARC

Felipe Jaramillo, le président de ProColombia, l’agence chargée de promotion du tourisme, des investissements étrangers, des exportations et et de l’image de marque du pays à l’étranger, a cité Israël et le Costa Rica comme modèles de développement pour le pays, dont le contexte est celui du post-conflit avec la guérilla des FARC.

Depuis que le gouvernement colombien et les FARC ont signé en Novembre dernier un accord de paix pour mettre fin à plus d’un demi-siècle de conflit armé, Juan Manuel Santos veut promouvoir le développement des zones touchées par la violence et révaloriser l’image internationale du pays, ce qui est l’une des principales fonctions de ProColombia.

« Les pays qui veulent imiter (…) ont fait un bond au cours des dernières années, en mettant l’accent sur l’innovation, la diversification et l’internationalisation de son économie comme la Corée du Sud, Singapour, Israël et le Costa Rica « , a déclaré Jaramillo lors d’une réunion à Bogota.

Le chef de ProColombia a dit que dans les réunions internationales comme le Forum de Davos tenu récemment en Suisse, les grandes entreprises de la planète vont « intensifier et renouveler » leurs intérêts pour ce pays d’Amérique du Sud, qui, selon lui, est l’une des économies «saines» dans la région.

Jaramillo a déclaré que la Colombie est maintenant considérée comme un « exemple de transformation » en passant d’un pays «presque en faillite » à un des pays qui a la meilleure projection économique et touristique d’Amérique latine.

En outre, le fonctionnaire a rappelé que plusieurs organisations comme la Banque mondiale, ont affirmé que la Colombie pourrait faire de grands progrès dans le développement et atteindre, en moins de trente ans, des niveaux de revenu par habitant, comparables à ceux de nombreux pays européens.

« Nous sommes dans un processus de diversification de l’économie colombienne, qui a toujours dépendu du pétrole et de ses dérivés», a déclaré Jaramillo.

À cet égard, le fonctionnaire a indiqué que le secteur du tourisme a augmenté de 12% au cours des dernières années, et a souligné que l’objectif du gouvernement colombien est d’atteindre le chiffre de cinq millions de touristes étrangers en 2017.

En ce sens, Jaramillo a réaffirmé l’engagement du gouvernement colombien d’élargir la zone d’influence de ce secteur de l’économie à des domaines tels que les Llanos Orientales (Est), jusqu’ici peu exploités par ce secteur.

Click to comment

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

To Top