Antisemitisme et Antisionisme

France | Le Tribunal va juger les profanateurs des 300 tombes détruites dans un cimetière juif : Erreur de jeunesse ou idéologie nazie ?

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme sera présent les 14 et 15 septembre 2017 au Tribunal pour Enfants de Saverne, qui jugera les profanateurs du cimetière juif de Sarre-Union, qu’ils avaient totalement dévasté en 2015.

Le BNVCA qui s’est constitué partie civile, sera représenté par Maître Raphael Nisand.
Nous rappelons que lors de cette profanation du cimetière juif commis le 12 février 2015 par un groupe de jeunes animés par une idéologie nazie raciste et antisémite, près de 300 tombes ont été détruites ou saccagées.

Résultat de recherche d'images pour "tombes juive sarre union"

Nous considérons qu’il ne s’agit pas du procès de quelques têtes brûlées car, quels que soient leurs problèmes personnels, nous constatons que ces jeunes ont été animés par cette idéologie de haine et d’exclusion.

L’enquête a démontré qu’ils se sont concertés, ont utilisé des outils et ont « travaillé » pendant des heures pour s’en prendre à la mémoire des défunts, à ce que ces défunts représentent, et pour frapper et offenser l’opinion publique.

Résultat de recherche d'images pour "tombes juive sarre union"

Cet acte lâche mérite la condamnation appropriée et le BNVCA appelle à ce que l’excuse de minorité soit dans ce cas précis considérée avec circonspection.

Alors que l’antisémitisme persiste sous toutes ses formes dans notre pays, nul ne comprendrait, ni en France, ni particulièrement en Alsace, que de tels actes puissent être facilement pardonnés, excusés ou regardés comme des erreurs de jeunesse.

Résultat de recherche d'images pour "tombes juive sarre union"

La justice doit passer. Le BNVCA participera en tant que partie civile à cette œuvre de justice et demande des sanctions exemplaires et dissuasives.

1 Comment

1 Comment

  1. Chauchaud

    12 septembre 2017 at 18 06 07 09079

    Je n’attends rien de ce jugement, car la justice, fait la part belle a tous ceux qui s’attaquent a ce qui a une connotion juive.

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

To Top