L'Actualité en Israël

Sa famille palestinienne ne voulait pas de leur couple, ils décident alors de faire un attentat contre Israël pour souder leur engagement…

Les deux familles respectivement ont rejeté l’amour de leur enfant au sein de ce jeune couple arabe et ont refusé leur désir de se marier, au sein de l’Autorité palestinienne. Cette raison a été un élément déclencheur pour attaquer des Juifs samedi dernier, selon l’agence de sécurité israélienne, et le service de renseignement du Shin Bet.

Aamer Ahmad Lufti Khalil, 34 ans, était auparavant actif dans les services de sécurité de l’Autorité palestinienne, selon le rapport, mais jusqu’à la fusillade du dimanche matin, il était devenu un marchand d’armes.

Khalil a perpétré deux attaques terroristes samedi avec sa fiancée, Ruan Ambar : une contre un poste de garde des FDI près du village arabe de Naria Saleh en Samarie et l’autre contre un automobiliste israélien qui se déplaçait près de la communauté juive d’Ateret, également à Samarie.

Apparemment, le duo a effectué les attaques « en raison du rejet par les familles de leur engagement », selon le Shin Bet.

« Khalil a ouvert le feu sur les forces de sécurité alors qu’elles tentaient de l’arrêter et il a été tué. Ruan s’est livré aux services de sécurité de l’Autorité palestinienne et elle est détenue par eux ».

L’ISA, la police d’Israël et les FDI ont déclaré dans une déclaration conjointe qu’ils « continueront de prendre des mesures déterminées pour contrecarrer les attaques terroristes et résoudre rapidement les attaques commises contre les civils et les forces de sécurité israéliennes ».

Cependant, cela n’empêche pas l’Autorité palestinienne de continuer sa politique de « payer à tuer » qui récompense ses citoyens pour avoir tenté de mener des attaques contre des Israéliens pour quelque raison que ce soit.

La famille de Khalil est maintenant susceptible de recevoir une allocation mensuelle à vie parce qu’il a été tué en raison d’avoir mené une attaque terroriste contre des Israéliens et d’avoir blessé au moins un d’entre eux.

Il sera loué comme le dernier « martyr » et pourrait devenir une star des médias.

Qui sait ? Peut-être une place publique sera-t-elle également nommée pour lui.

Imaginez une famille juive ne voulant pas ce garçon pour leur fille et le couple décide de faire une attaque sur le Mont du Temple pour fixer leur engagement ? Non c’est impossible, car ce n’est pas un comportement juif mais typiquement arabe.

Click to comment

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

To Top