Bonnes Nouvelles

Etude israélienne | La combinaison de bêta bloquant et anti-inflammatoire peut prévenir la récidive de cancer

La plus grande peur après une chirurgie pour enlever un mélanome, est la récidive. Le cancer reste une maladie des plus combatives et un facteur important de décès dans le monde.

Cette nouvelle recherche israélienne pourrait aller plus loin que toutes les recherches pour vaincre le cancer, car elle propose un remède contre de telles récidives.

Les chercheurs israéliens ont annoncé qu’ils avaient trouvé un moyen de réduire le risque de récidive post-chirurgicale du cancer grâce à l’utilisation d’un traitement médicamenteux.

Quel est il ?

C’est une combinaison de deux médicaments qui soulagent le stress et l’inflammation.

Quelle est la cause des décès du cancer ?

La régénération des cellules cancéreuses après la chirurgie et les métastases se déplacent vers d’autres parties du corps, devenant des croissances cancéreuses inopérables et finalement mortelles.

La solution ?

Ce nouveau traitement médicamenteux est administré aux patients avant et après l’intervention chirurgicale, et « réduit considérablement le risque de récidive après que le cancer ait été chirurgicalement [retiré] ».

La composition de ce traitement médicamenteux :

Le traitement de médicaments est une combinaison de bêta bloquant, qui soulage le stress et l’hypertension artérielle, et un médicament anti-inflammatoire. Les noms des médicaments sont de la Deraline (utilisé pour réduire la tension artérielle et l’anxiété) et de l’Etopan (utilisé pour réduire l’inflammation) – cinq jours avant leur chirurgie, le jour de leur chirurgie et pendant cinq jours après leur chirurgie.

Qui sont les auteurs de cette étude révolutionnaire ?

Elle a été publiée dans le Clinical Cancer Research.

« Nous avons vérifié les traits moléculaires de la tumeur excisée et avons constaté que le traitement médicamenteux que nous administrons rend la tumeur moins métastatique… Ce que nous ne savons pas encore, c’est si cette amélioration sera traduite par une récurrence du cancer plus faible et des taux de mortalité plus faibles. Une étude plus approfondie à ce sujet doit être effectuée et nous aurons besoin de financement pour cela », a-t-il ajouté.

« 38 patients atteints de cancer du sein de l’hôpital Sheba, de l’Hôpital Kaplan et de l’hôpital Rabin ont bénéficié d’un traitement pharmacologique après 20 ans d’étude sur des modèles animaux  » a expliqué Ben-Eliyahu.

La recherche a été menée par Ben-Eliyahu en collaboration avec le Professeur Steven Cole de l’UCLA, le professeur Oded Zmora de l’hôpital Sheba à Tel Hashomer, le professeur Eran Sharon de l’hôpital Rabin, à Beilinson, et le professeur Tanir Ellweiss de l’hôpital Kaplan.

Click to comment

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

LES ARTICLES LES PLUS LUS

To Top