Antisemitisme et Antisionisme

Emmanuel Macron au Premier ministre : « Cher Bibi, merci pour ces mots »

Il semble que le ton soit donné apres le discours de Benyamin Netanyaou, à la commémoration de la rafle du Vel d’Hiv, par le président français Emmanuel Macron qui avec un regard complice vers le ministre israélien, débute son discours avec « Bibi, merci pour ces mots » comme on parle à un  ami…

ABONNEZ VOUS A NOTRE NEWSLETTER GRATUITE !

Le président a d’abord voulu rendre hommage à Jacques Chirac qui fut le premier président à accepter que la France ait été responsable dans le massacre des Juifs de France pendant la Shoah.

Il a ensuite dénoncé les responsables politiques qui ont voulu taire la vérité en les nommant des « faussaires ».

Pour cela, Macron a  décidé de confirmer les mots de Chirac et de ne pas se taire devant le négationnisme :

« C’est bien la France qui a organisé la rafle du Vel d’Hiv, puis la déportation, et donc pour presque tous, la mort, des 13152 de personnes de confessions juive, arrachées de leur domicile en 1942 dont plus de 8000 menées au Vel d’Hiv avant d’être déportées à Auschwitz. Parmi, elle 4115 enfants, de 2 à 16 ans, dont aujourd’hui, nous honorons plus particulièrement la mémoire et pour lesquelles, je souhaiterais que nous fassions silence ».

Le président a donné en détails la responsabilité exclusive des français en nommant et dénonçant Charles de Gaules et Mitterrand pour leur mutisme face à ce massacre sans nom.

Il a tenu à rappeler l’action des français, ces justes qui ont sauvé les Juifs de la Shoah devant une fierté nationale. Il a tenu à rappeler Vichy, qui a mené sa politique de collaboration.

« Ces enfants du Vel d’Hiv ne furent victimes de rien d’autre que du racisme et de l’antisémitisme… leurs voix ne s’éteindront jamais… »

Les deux hommes sont d’excellents orateurs, l’un comme l’autre, et leurs discours furent honorables en théorie, mais en pratique de nombreux Juifs de France ou des Olim espèrent que cette même France dans un futur proche, mettra en œuvre des actions contre l’UNESCO, l’ONU, qui votent des lois contre Israël avec le soutien de nombreux pays dont la France.

Mais aussi condamnera avec clarté la mort des juifs, en France comme Sarah Halimi. Condamnera le terrorisme palestinien sur le sol israélien et stoppera les manifestations et incitations à la haine tous les week-end en France et dans sa capitale par des organismes comme France Palestine ou BDS.

Charles Enderlin dénonce la visite de Benjamin Netanyahu en France : « Il n y a pas de lien entre la rafle du Vel d’Hiv et la Shoah « 

Binyamin Netanayou honore la mémoire de Sarah Halimi parmi les victimes des attentats antisémites en France

Manifestation contre Israel à Paris : Myriam décide de parler et dire tout haut qui sont BDS

Un meurtre que la France n’ose pas nommer – Par Nidra Poller

 

Click to comment

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

To Top