Antisemitisme et Antisionisme

Élisabeth Badinter | Pourquoi tirer une balle dans la tête d’une fillette juive ne fait pas partie de la mémoire collective en France ?

Elisabeth Badinter a été interviewé sur l’Express concernant l’antisémitisme et sa discrétion s’est oublié laissant place à des propos d’une grande franchise face au silence lourd et la mémoire sélective des français face aux victimes juives du terrorisme.

Elle a tenu a montrer que les francais ont du mal à parler de l’antisémitisme clairement et ont tendance à se rappeler seulement des autres victimes même si chacune d’entre elle est importante.

Voici quelques réponses choc de Mme Badinter que nous avons retenues sur le site Alyaexpress-News :

Cas de l’attaque contre Sarah Halimi :

« – Je n’ai pas compris comment, en France, on a pu passer sous silence pendant deux longs mois un acte aussi atroce…Cela me désole, car la France n’est pas antisémite. Néanmoins, après Sarah Halimi, oui, j’ai ressenti le besoin de parler.
– Pourquoi la presse n’a-t-elle pas enquêté, sans apriori ? Pourquoi n’a-t-on pas entendu les hommes et femmes politiques “demander des réponses”, eux qui savent généralement si bien le faire
– Et la presse n’enquête pas ? Ne va pas interroger le voisinage ? A ce point de silence, c’est qu’on a choisi de ne pas enquêter! Au départ, j’ai même cru que c’était une “fake news”, tellement le crime était énorme et tellement personne n’en parlait. »

Cas de la profanation de 34 sépultures juives à Carpentras :

 » – L’émotion autour de la profanation de Carpentras -perpétrée par des skinheads- s’est vite cristallisée autour de l’antilepénisme (au lieu de l’antisémitisme) »

Cas de l’attaque contre Ilan Halimi :

 » – On découvre que l’extrême droite n’a plus le monopole de l’antisémitisme dans ce pays.
– La gauche n’a plus l’épouvantail fédérateur d’extrême droite pour défiler. C’est pourquoi la manifestation in memoriam qui suit la mort d’Ilan Halimi -bien maigrelette par rapport à Carpentras- est essentiellement une manifestation communautaire, et non un grand rassemblement républicain et universaliste.
– la gauche n’a plus l’épouvantail fédérateur d’extrême droite pour défiler. C’est pourquoi la manifestation in memoriam qui suit la mort d’Ilan Halimi -bien maigrelette par rapport à Carpentras- est essentiellement une manifestation communautaire, et non un grand rassemblement républicain et universaliste.

Cas de l’attaque dans l’école Ozar Hathora :

 » On ne peut oublier ni ces amas de cadavres, les uns sur les autres au Bataclan, ni ce prêtre égorgé pendant son office, ni les journalistes de Charlie, exécutés les uns après les autres dans leur salle de rédaction, ni ce camion qui écrase des bébés à Nice… Ce sont des images gravées.

Mais je ne m’explique pas pourquoi l’exécution par Mohamed Merah de trois enfants dans la cour d’une école juive ne semble pas imprimer autant. Pourquoi cet acte de nature nazie, qui consiste à rattraper par les cheveux une petite fille de 7 ans, pour lui tirer une balle dans la tête à bout portant, ne s’incruste pas autant dans la mémoire collective. »

Cas de l’attaque de l’Hyper Casher :

 » La tribune publiée par des intellectuels français musulmans dans Le Journal du dimanche du 26 juillet 2016. C’est un bon texte, sur la nécessité de réformer l’islam de France, et sur la responsabilité qu’ils sont prêts à y prendre. Mais, dans l’entame de cette tribune, alors qu’ils listent les victimes des attentats des dernières années – “caricaturistes, jeunes écoutant de la musique, couple de policiers, enfants, femmes et hommes assistant à la célébration de la fête nationale, prêtre célébrant la messe”-, ils ne disent pas un mot des victimes juives, de Merah ou de l’Hyper Cacher.

“Un malheureux oubli”, ont-ils fait valoir par la suite. Ça signifie quelque chose, un oubli. On n’oublie jamais un rendez-vous d’amour, mais on oublie parfois un rendez-vous chez le dentiste! Cet oubli-là, dans cette tribune, m’a beaucoup attristée. Dans un texte en réponse, Philippe Val a émis l’hypothèse que cette omission avait été consentie pour ne pas heurter la partie minoritaire des musulmans qui ne veulent pas entendre parler de juifs.

Conclusion : « Je dis à mes concitoyens: ne laissez pas les juifs mener seuls ce combat. Sans quoi il est perdu d’avance. »

Merci Mme Badinter.

12 Comments

12 Comments

  1. Linfusionniste Diffuse

    Linfusionniste Diffuse

    28 septembre 2017 at 9 09 54 09549

    Madame Badinter
    Pourquoi cette question ?
    Alors que vous connaissez la réponse.
    La France est antisémite
    et que vous faites partie
    de cette triste mémoire collective en oubliant trop souvent tout ce qui fait de vous une Juive !

  2. Charles Allal

    Charles Allal

    27 septembre 2017 at 15 03 59 09599

    Mon D grave 😢😢😢

  3. Pierre Zerbib

    Pierre Zerbib

    27 septembre 2017 at 14 02 46 09469

    C est cette moral qu il faut inculquer à nos enfants la France n est plus la même elle devient comme en 40

  4. Jacques Aflalo

    Jacques Aflalo

    27 septembre 2017 at 13 01 58 09589

    Oui , vous avez tout à fait raison ! Mais il ne faut pas oublier de mentionner que si la Presse est muette , c’est que les journalistes en grande majorité sont pro palestinien , de plus la Presse aujourd’hui, qui perd de l’argent , est sous l’influence de ses propriétaires ( actionnaires ) qui peut-être non pas de retour sur capital , mais utilisent cet outil qu’est la Presse pour servir leur cause . Et c’est propriétaires ne sont qu’autres des sociétés du Quatar , de l’Arabie Saoudite ou même l’Iran . Si bien , qu’il leur ai facile de museler les journalistes où les obliger à écrire une vérité manipulée ! Il faut se réveiller, pour ne pas laisser la catastrophe de la 2:ieme Guerre Mondiale se reproduire ….!!!

  5. Nadine Borne

    Nadine Borne

    27 septembre 2017 at 13 01 53 09539

    Madame, votre époux a tout fait pour supprimer la peine de mort, une justice molle et liquéfiée au fil des décennies s’est installée … Monsieur Badinter a été le premier  » Bernard Kouchner ou BHL  » humaniste à faire valoir les droits de l’homme, même pour un assassin d’enfant …donc je n’accuse ni ne juge l’un ou l’autre mais svp ne nions pas les mauvaises décisions des personnages politiques dont les conséquences ont été très graves, juste parce qu’ils étaient juifs ( je fais allusion à Madame Weil avec la loi autorisant l’avortement ). J’imagine que Madame Weil et Monsieur Badinter n’avaient pas idée de ce que les français à suivre allaient faire de leurs textes de lois.

  6. Deborah Sellem

    Deborah Sellem

    27 septembre 2017 at 12 12 00 09009

    Je n’oublierai jamais cette petite Myriam zal. Qu’elle repose en paix au gan eden. On attend impatiemment machiah.

  7. LECHARTIER

    27 septembre 2017 at 11 11 42 09429

    Un très bon article, l’antisémitisme franchouillard remonte très loin au sein de l’histoire 13è siècles et encore, peut être encore plus loin, l’état de Bretagne (indépendante) n’était pas mieux dans ce domaine !! Le Vatican était il derrière cette haine ?? qui ‘s’étendait à toute l’Europe de l’Ouest…

    Et pour terminer, je trouve dommage, qu’il y est un pavé de publicité sur un texte aussi important et d’autres textes pour dénoncer cette barbarie fasciste, qu’est l’antisémitisme……….!

    • Alyaexpress-News

      27 septembre 2017 at 11 11 50 09509

      Nous ne faisons pas payer nos articles, vous comprendrez peut être que les personnes qui donnent du temps, et des journées entiers sur le site doivent aussi vivre comme tout le monde…

  8. Lila Fleur

    27 septembre 2017 at 11 11 04 09049

    Non Mme Badinter la France est profondément antisémite car il y a deux sortes antisémitisme:
    un actif (voir FN , Extrême droite,islamiste) et un autre passif (voir médias,musulmans,politiciens…).
    Oui la France a une culture ancrée et profonde de antisémitisme et je ne suis pas du tout malheureusement étonnée que les choses n’aient pas changé depuis saint louis ou le capitaine Drefus: bien au contraire.
    Cette culture fait partie du patrimoine français donc reste et restera a l’éternité une marque indélébile de la honte française a travers les ages.
    Dénigrer ce fait est avant tout un mensonge et surtout une forme antisémitisme passif et donc condamnable au mêmes titres que ceux vous condamner.

  9. Antonio Melai

    Antonio Melai

    27 septembre 2017 at 10 10 39 09399

    Parce que la France est presque dans la Umma

  10. Rémy Bayle

    Rémy Bayle

    27 septembre 2017 at 10 10 34 09349

    Mme Badinter a clairement dit la vérité à ce sujet.

  11. Lou Elya

    Lou Elya

    27 septembre 2017 at 10 10 14 09149

    Sa fait mal
    Qu’elle reposent en paix ✡️

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

LES ARTICLES LES PLUS LUS

To Top