Banniere AlyaexpressNews 975 sur 150 Graphiste.
L'Actualité dans le Monde

COMMENT LES DÉMOCRATES SONT DEVENUS LE PARTI ANTI-ISRAEL – Par Daniel Greenfield

La gauche ne peut pas arrêter de haïr et de tuer des Juifs.

Les démocrates sont arrivés avec un virus méchant. Quelque part sur le chemin, ils ont attrapé la fièvre nazie.

Ce n’est pas la fièvre nazie des manchettes fiévreuses dans lesquelles Trump est le nouveau Fuhrer et les républicains, le nouveau Troisième Reich.

La vérité est qu’il n’y a qu’un seul parti politique important dans ce pays qui soutient le meurtre de juifs.

Les démocrates demandent le nettoyage ethnique des Juifs de Jérusalem. Ils financent le meurtre en masse de Juifs par un incendie nucléaire, une roquette, une balle, une bombe et un couteau sanglant. Et ils collaborent et défendent cette terreur.

Le président Clinton a été le premier à financer ouvertement des terroristes islamiques tuant des juifs. Hommes, femmes et enfants à travers Israël ont été fusillés par des terroristes financés par son administration. Et quand les victimes de la terreur ont cherché justice, au lieu de les protéger de l’Iran, il a protégé l’argent sale de l’Iran.

Et il n’était pas le dernier.

Le secrétaire d’État John Kerry et la conseillère en sécurité nationale Susan Rice ont collaboré avec les dirigeants d’une organisation terroriste, avec le sang américain et israélien sur les mains, sur une attaque des Nations Unies contre Israël qui exige que les juifs soient interdits de se déplacer dans les quartiers et les zones revendiquées par les islamistes, les terroristes.

Une transcription divulguée montre que Kerry conspire avec Saeb Erekat, qui a loué les meurtriers de masse des juifs et a répandu l’antisémitisme. Erekat est appelé un « négociateur », un terme étrange étant donné que l’OLP et ses différents groupes de front, y compris l’Autorité palestinienne, refusent de négocier avec Israël.

Erekat a clairement exprimé sa position sur l’État juif. « Nous ne pouvons pas accepter l’État juif – Israël comme un État juif – pas aujourd’hui, pas demain et pas dans cent ans ».

Au lieu de reprocher à Erekat, Susan Rice demande de se méfier de Trump. Rice, comme le reste de l’équipe d’Obama, était non seulement plus proche des terroristes qu’Israël, et était plus proche des terroristes que de Trump.

Obama a félicité le chef de l’OLP, Abbas, malgré l’affirmation du leader du terrorisme : « Il n’y a pas de différence entre nos politiques et celles du Hamas ». L’organisation terroriste dirigée par le camarade d’Obama avait honoré un monstre qui a massacré une jeune fille juive de 13 ans dans sa chambre comme un « martyr ».

La Maison Blanche a soutenu les Frères musulmans dont le sorcier « spirituel » avait loué Hitler et exprimé le souhait que les musulmans seraient en mesure de terminer la Shoah.

Sheikh Rashid Ghannouchi, un autre bénéficiaire du Printemps Jihadiste d’Obama, a approuvé le génocide. « Il n’y a pas de civils en Israël. La population – les hommes, les femmes et les enfants… peuvent être tués.

Quand ce monstre, qui avait appelé à l’extermination des Juifs, a visité les Etats-Unis, il a été honoré lors d’un dîner dont les conférenciers comprenaient le Secrétaire d’Etat et adjoint principal d’Obama.

Si la gauche veut vraiment trouver Hitler et le nazisme, elle doit se regarder dans le miroir. Les démocrates sont devenus un mouvement politique qui aide et célèbre les massacreurs de Juifs.

Et ils continuent de jouer la victime.

Imitant la tactique des terroristes musulmans avec lesquels Israël était en guerre, Obama se battrait avec l’un des plus petits pays du monde et prétendrait qu’il l’avait agressé sans aucune raison.

Israël l’insultait toujours et l’humilie en faisant des choses aussi scandaleuses que de vivre dans des maisons, s’adressant au Congrès ou se plaignant de l’aide qu’il fournissait au programme d’armes nucléaires de l’Iran. Maintenant, il quitte le bureau, et tout comme Jimmy Carter, il pleure encore sur les Juifs.

Quand les démocrates ont soutenu Obama, ils ont tiré un « Ellison ». Ils ont pris un bigot avec un fond laid et l’ont fait roi. Certains voulaient croire que ses vues étaient plus modérées que les associés comme Jérémie Wright et Ali Abuminah (« Faire de Yom Kippour un jour férié de l’ONU pour honorer « l’état » génocide d’Israël serait certainement un moyen d’accroître le sentiment anti-juif mondial »). D’autres savaient exactement ce qu’ils obtiennent avec Barack Hussein Obama.

Maintenant Obama a enlevé son masque. Vous pouvez voir Jérémie Wright et Ali Abuminah leering à travers.

Tout partisan véritablement pro-israélien doit admettre la vérité. Ceux qui refusent ne sont plus dans le déni. Ils jouent le même jeu de modération feinte que Obama a été tout le long de sa présidence.

Le démasquage d’Obama déchire également le déguisement des Démocrates.

Les démocrates voulaient avoir leur gâteau et le manger aussi. Ils voulaient être en mesure de prétendre qu’ils étaient pro-israéliens et ont frappé les donateurs juifs pour de l’argent tout en préconisant des politiques qui tuaient des juifs. Ils voulaient envoyer des milliards de dollars à des terroristes en Judée Samarie et en Iran pour tuer des Juifs avant de s’arrêter par l’AIPAC pour livrer des discours vains sur ce qu’Israël leur signifie.

Et les Juifs qui mettent les valeurs de la gauche avant les valeurs juives voulaient faire semblant qu’il n’y avait pas de contradiction. Maintenant que Great Big Lie se dévoile, la guerre d’Obama contre Israël a aidé à la tuer.

L’attaque d’Obama et la montée de Keith Ellison marquent la fin de toutes les illusions sur Israël. Les huées de Jérusalem, le boycott démocrate du discours de Netanyahou et la vente irrémédiable des armes nucléaires de l’Iran étaient tous des panneaux indicateurs .

C’est la fin de la route. Le coquin boiteux a dérivé tout le chemin vers le côté gauche. Et la gauche avait été dans l’affaire d’opprimer et de tuer des Juifs pendant longtemps. Alors que les démocrates se déplaçaient vers la gauche, ils se mirent également à financer le meurtre des juifs.

Le président Clinton a été le premier à financer ouvertement des terroristes islamiques tuant des juifs. Obama a pris cet argent et l’a doublé, triplé et quadruplé. Ce financement de la terreur a été justifié par la poursuite d’une « solution à deux États » fantôme et « l’affaire nucléaire » qui n’étaient rien de plus que des complots terroristes islamiques pour détruire Israël.

Mais comme les démocrates sont devenus la gauche radicale, ils abandonnent le prétexte qu’ils tuent les Juifs parce qu’ils les aiment et qu’ils financent la terreur islamique seulement pour aider Israël. Ils sont en train de devenir un parti anti-Israël en tant que nom et en fait.

Au printemps chaud de sa dernière année, le président George W. Bush est arrivé en Israël. Dans un contraste marqué avec son successeur qui a refusé de parler au Parlement israélien à Jérusalem, il s’est adressé à la Knesset. « Certains semblent croire que nous devrions négocier avec les terroristes et les radicaux », a déclaré le président Bush à l’audience, qui comprenait des vétérans de la lutte contre la terreur islamique.

Au milieu des applaudissements tonnants, il dénonça le « faux confort de l’apaisement ». « L’Amérique est avec vous dans la rupture des réseaux terroristes et nie le sanctuaire extrémistes. Et l’Amérique est avec vous en s’opposant fermement aux ambitions des armes nucléaires de l’Iran », a t-il déclaré.

« Certaines personnes suggèrent que si les États-Unis voulaient simplement briser les liens avec Israël, tous nos problèmes au Moyen-Orient disparaîtraient. C’est un argument fatigué qui achète dans la propagande de nos ennemis, et l’Amérique le rejette totalement ».

L’Amérique peut la rejeter. Mais les démocrates ne le font pas. Après l’attaque de Kerry, Trump a tweeté, « Restez fort en Israël, le 20 janvier approche » !

La période entre le 20 janvier 2009 et le 20 janvier 2017 a marqué un temps sombre dans l’histoire américaine et israélienne. L’obscurité se lève. C’est le matin en Amérique. C’est le matin à Jérusalem.

IMPORTANT CETTE SEMAINE LIVRAISON DE BOUTARGUE :

  • A NATANYA : JEUDI 25 MAI
  • A JERUSALEM (POINT RELAIS) : MARDI 23 MAI

CLIQUEZ SUR LE LIEN : PROMOTION : VENTE DE BOUTARGUE AU PRIX DE 22 € (entre 200 et 250 gr) SUR ISRAËL CHRONO

Frais de livraison gratuit à partir de 2 kg pour Jérusalem, Netivot (et ses moshavim), Bat Yam, Ashdod, Ashkelon à un point relais : avant de passer la commande contacter nous sur l'émail suivant : sud.israel@yahoo.fr

 
 

Click to comment

Laisser un commentaire

To Top
%d blogueurs aiment cette page :