L'Actualité en Israël

Une crise diplomatique évitée de justesse entre Israel et la République Tchèque apres qu’une jeune Tchèque a décidé de s’intégrer dans Tsahal

La mobilisation d’une jeune fille tchèque au sein de Tsahal a failli causé une crise diplomatique grave entre Israël et la République tchèque. Seule l’intervention du sous-ministre de la Défense, Eli Ben-Dahan, a évité cette situation.

ABONNEZ VOUS A NOTRE NEWSLETTER GRATUITE !

Le député Eli Ben-Dahan, est intervenu personnellement après qu’une jeune fille d’origine Tchèque qui vit en Israël était censée s’enrôler pour le service militaire.

Mais à la différence des citoyens de d’autres pays, le service militaire des citoyens tchèques dans une armée étrangère est considéré comme une trahison passible de cinq ans de prison.

Selon un rapport sur la radio militaire, la jeune fille tchèque est venue en Israël il y a quelques années pour y vivre avec sa mère.

Comme toute fille israélienne qui atteint l’âge de 18 ans, la jeune fille a reçu un courrier pour entrer à l’armée et elle a commencé à progresser à travers les différentes étapes vers la mobilisation des services de sécurité militaire de Tsahal, mais c’est alors que la date de mobilisation dans l’armée Tchèque a aussi été fixée. La jeune fille a alors demandé de convertir le service militaire pour éviter le risque de se faire emprisonner pour 5 ans en République Tcheque vu l’interdiction d’entrer dans une armée étrangère, même Tsahal !.

L’armée a d’abord refusé d’accorder la demande de la jeune femme, ne sachant pas ce qui se cachait derrière et seulement après l’intervention de  l’adjoint Ben-Dahan, les procédures de recrutement de la jeune fille ont été gelés.

Ben-Dahan a déclaré qu ‘ « il était très important que nous arrivons à la résolution du problème posé et éviter un incident diplomatique. Nos relations avec les tchèques sont proches et très importants ».

Le porte-parole de Tsahal a déclaré que l’histoire sera explorée en profondeur dans les prochains jours et la jeune fille va obtenir une réponse et la question sera traitée en conséquence.

L’ambassadeur d’Israël en République tchèque a exprimé sa satisfaction avec la solution apparente: « Il est évident qu’il était nécessaire de trouver une solution dans ce cas, la jeune fille ne doit pas aller en prison, et je suis heureux qu’Israël a utilisé la bonne logique dans ce cas, » selon l’ambassadeur tchèque Amr Karl Fazork, à Tel Aviv.

Click to comment

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

To Top