alya

Choc pour cette famille de France à Ashdod | Le père meurt d’un cancer après que les médecins diagnostiquent une alimentation trop épicée !

Cette famille, d’origine française, est sous le choc tout comme de nombreux Olim de France suite à un mauvais diagnostic de plusieurs médecins israéliens qui a entraîné la mort de ce père de famille de 4 enfants.

Y a-t-il un soupçon de faute professionnelle médicale ?

Il y a trois ans, Itzik Ifrah est arrivé à Ashdod avec sa famille de France à l’âge de 47 ans, en bonne santé. Il se plaignait d’éruption cutanée et de maux d’estomac qui ne faisaient que s’aggraver. Mais le docteur, semble-t-il, n’a pas pris les symptômes au sérieux. À la fin de la consultation, il a parlé de stress…

Sabine, la veuve d’Itzik, est furieuse envers les médecins car elle prétend que son mari a été dédaigné. ‘Le médecin a dit :’ Vous êtes tellement nerveux, peut-être que cela vient du stress, vous mangez beaucoup de nourriture épicée’ !

Un autre médecin a dit : ‘C’est un virus’ et lui a donné des antibiotiques.’

Un autre médecin spécialiste a déclaré : ‘Vous n’avez rien, vous n’allez pas mourir, prenez ce médicament, retournez chez le médecin de famille et tout ira bien’.

Plus tard, dit-elle, un autre médecin a envoyé Itzik pour des tests de sang et sans résultat, alors qu’il continuait à souffrir jusqu’à ce qu’il ne puisse plus marcher tout seul. En peu de temps, Itzik a vu une vingtaine de médecins ;  la famille a demandé des tests plus avancés  mais ses demandes sont restées sans réponse. ‘Pendant 20 ans, il ne s’est jamais plaint et j’ai cru les médecins ici en Israël’, dit-elle. ‘C’est très difficile maintenant, très dur, je ne dors pas, mais que puis-je faire ?’

‘Ici, chaque personne est un nombre’

Lors d’un court séjour en France, sa femme a décidé de lui faire faire une échographie  mais  les médecins en Israël ont refusé de donner leur avis suite à ces  résultats. Jusqu’à ce qu’un médecin accepte enfin de vérifier les images.

Le médecin a regardé la photographie et a pâlit. Il a dit : «Madame, emmenez votre mari rapidement à l’hôpital».

À l’hôpital, les médecins ont été surpris. Un cancer a été diagnostiqué. Itzik est mort deux mois plus tard.

Sabine et leurs quatre enfants poursuivent actuellement un recours à la Leumit Health Fund pour une faute médicale qui a causé le décès de leur père. Le montant de la demande est de 2,5 millions de NIS. ‘Ici, chaque personne est un nombre’, déclare-t-elle. « Ils n’ont pas le temps pour tout le monde. S’ils nous avait écoutés, il serait encore en vie. »

La Koupa Holim Leumit a envoyé un message : « Nous envoyons nos condoléances à la famille et notre réponse sera donnée suite à une enquête judiciaire ».

14 Comments

14 Comments

  1. Davidc

    2 octobre 2017 at 8 08 36 103610

    Affreux la médecine à 40 ans de retard ici un scandale les caisses de l état sont pleine à vomir la recherche médical financer par des sociétés extérieur numéro 1 au monde quand à la médecine local une Cata une horreur une honte !!!!

  2. Jacqueline Ezerzer Knafo

    Jacqueline Ezerzer Knafo

    2 octobre 2017 at 0 12 29 102910

    Courage à la famille et enfants trop triste si rapide 😭

  3. Sacha Cohen

    Sacha Cohen

    2 octobre 2017 at 0 12 00 100010

    Tellement de progrès à faire dans ce pays qui tourne parfois à l envers !!!

  4. Éve Hava

    Éve Hava

    1 octobre 2017 at 22 10 52 105210

    David Col

  5. Julie Cohen

    Julie Cohen

    1 octobre 2017 at 22 10 24 102410

    J’habite ashdod mon beau-père et décédé à pessah et lui aussi il a étais pris comme un numéro …

  6. Ifrah sabine

    1 octobre 2017 at 20 08 01 100110

    Je vous remercie d avoir traduit pour info je leur ai remis une echo de france qu ils ont refuser de voir! Et c est le disc de l irm fait en israel que le medecin ne voulait pas regarder jusqu a que j insistes car il voulait des resultats ecrit du centre!!! Et seulement avec insistance il a daigner mettre le disc et nous envoyer a l hopital sans aucune explication!!! Le centre irm a envoyer les resultats que quand mon mari zal etait deja au bloc pour tumeur dans colonne vertebral ! Qui avait casser plusieurs vertebres!! Il etait deja stade 4 de la maladie!! Que plus jamais cela se reproduise!! C est son combat ! Sa derniere volonte!

    • Sabrina Netivot

      2 octobre 2017 at 0 12 39 103910

      Tout notre soutien dans cette terrible épreuve à vous et vos enfants. Toute l’équipe de rédaction du site Alyaexpress-News.

  7. paul Mango

    1 octobre 2017 at 19 07 27 102710

    en israel c la règle pas de médecins parlant Français à des olims Français mai des médecins russes ou roumains avec des faux diplômes

  8. Fanny Rhougier

    Fanny Rhougier

    1 octobre 2017 at 19 07 10 101010

    Condoléance à la famille j espère que ça aidera à ce que ça ne se reproduise pas

  9. David Truzman

    David Truzman

    1 octobre 2017 at 18 06 30 103010

    Simplement pathétique. Qu’ ils aillent jusqu au bout .A monter a la fr1nce et aux états 7nis et au monde entier . C est pas du hilloul hashem. C est simplement se foutre de la tête des gens .

  10. Maman

    1 octobre 2017 at 18 06 25 102510

    Tjr ce manque d ecoute cet abattage des patients expedies le plus vite possible.

    Un systeme qui a un probleme et qui est aussi le produit d une surpopulation de patients … pas toujours justifies (bcp de gens qui viennent alors que il ne sont pas malades pour ….???) Du coup a force de crier au loup… ce monsieur a paye les erreurs des autres .

  11. eliezer

    1 octobre 2017 at 16 04 47 104710

    SVP choisissez bien vos Koupat Holim. perso. pas la Lehoumit et pas la Clallit non plus. Tout est une question d’argent !

  12. Catherine Aiach

    Catherine Aiach

    1 octobre 2017 at 16 04 19 101910

    ca fait peur !!

  13. Alain Avraam Frazan

    Alain Avraam Frazan

    1 octobre 2017 at 15 03 34 103410

    quelle douleur ! quel scandale ! un cauchemar

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

LES ARTICLES LES PLUS LUS

To Top