Antisemitisme et Antisionisme

Cette brésilienne écrit un roman suite à son experience dans un kibboutz mais son éditeur « nVersos » lui impose d’écrire des critiques sur Israel !

Ce mois-ci, un roman roman intitulé « The Last Kibbutz » de Sabrina Abreu sera publié.

Situé dans un kibboutz israélien, l’histoire d’une femme brésilienne nommée Sofia, qui décide de travailler comme volontaire en choisissant la cueillette des pommes, laissant sa vie professionnelle à São Paulo à la recherche de nouveaux amours, amis et expériences.

L’auteure a vécu dans un kibboutz pendant un an, donc elle connaît un peu le sujet.

Mais elle a reçu une lettre d’un éditeur de sa maison d’édition , nVersos, lui demandant qu’elle ajoute des critiques à Israël dans son roman.

La note a déclaré: «À première vue, l’œuvre n’est pas censée être politique et ne défend pas le sionisme ni Israël. Pour ceux qui suivent le conflit, cependant, l’absence de commentaires critiques sur les actions d’Israël envers la Palestine est évidente. La note suggère qu’elle consulte « un expert sur le Moyen-Orient » pour rendre son livre plus conforme à l’idée de la politique d’exactitude ».

Une autre note lui demandait explicitement si elle changeait le roman. Sabrina Abreu a dit: «Ils ont suggéré que mon approche serait naïve car elle ne traite pas de la question palestinienne, ce qui n’influence pas la vie quotidienne des gens là-bas».

La maison d’édition prétend qu’elle a accepté les changements pour ajouter un élément anti-israélien au livre. Cependant, elle a changé les éditeurs, et le livre est sorti chez Simonsen.

2 Comments

2 Comments

  1. Charly Chalom Lellouche

    11 juillet 2017 at 23 h 19 min

    on n’est pas sûr de bien comprendre la conclusion ? Il y a eu ou pas une 1ere version parue avec des critiques ajoutées ?

  2. eliezer

    11 juillet 2017 at 21 h 48 min

    Ramassi de crapules, bravo Madame, de ne pas vous avoir laissé faire !

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

To Top
%d blogueurs aiment cette page :