Desinformation

Le Bureau des Nations Unies condamne le Hamas empêchant 79 palestiniens de se soigner en Israel

Le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a critiqué fortement l’organisation terroriste du Hamas au pouvoir à Gaza pour avoir fermer sa frontière avec Israël.

Le Hamas (et pas Israël) a fermé le principal passage d’Erez après qu’un haut responsable du Hamas Mazen Faqha a été assassiné la semaine dernière. Faqha, un meurtrier condamné qui devait purger neuf condamnations à perpétuité a été libéré par Israël dans un échange de prisonniers en 2011. Il a été tué de 4 balles. Le Hamas a accusé Israël de sa mort.

Selon le coordonnateur de Tsahal et le gouverneur des Activités dans les Territoires (COGAT), le passage de Kerem Shalom d’Israël à Gaza, est utilisé pour le passage des aliments et produits secs, et a toujours fonctionné sans aucune restriction de la part d’Israel.

En colère, le Hamas a bloqué ce passage et a interdit quelque 4000 pêcheurs d’exercer leur métier en mer. Aucun résident a été autorisé à quitter l’enclave, et aucun des travailleurs étrangers qui se trouvaient sur le territoire au moment du meurtre. Le ministère de l’Intérieur du Hamas a imposé un bâillon sur la publication des détails de l’enquête sur l’assassinat.

Cependant, l’agence onusienne a accusé le Hamas d’auto-sabotage à la fermeture de la frontière, estimant que cette décision a « des répercussions négatives sur les populations déjà vulnérables » dans la région.

La Commission indépendante des droits de l’homme (CIDH) de l’Autorité palestinienne a également appelé le Hamas à rouvrir la frontière, mais le groupe terroriste a ignoré les deux organismes et continue de refuser de rouvrir le passage pour le moment.

L’Organisation mondiale de la Santé a déclaré à l’ Associated Press , ce jeudi que 79 patients ont été contraints de ne pas se rendre à des rendez – vous médicaux en Israël et l’Autorité palestinienne, dans certains cas exacerbe les conditions de santé de ces gens dont certains sont potentiellement mortelles. Ces patients devront présenter une nouvelle demande de nouveaux permis d’entrée de voyage pour aller aux rendez – vous à venir, en supposant que le Hamas leur permet de quitter l’enclave.

Les employés des organisations internationales d’aide humanitaire et d’autres consultants ont également été incapables de travailler sur leurs projets de développement à Gaza, mettant en danger, la remise en état du territoire.

1 Comment

1 Comment

  1. eliezer

    31 mars 2017 at 16 h 54 min

    que disent de. cela les pro Palestiniens, chutte ! motus et bouche cousue, silence le Hamas tue !

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

To Top
%d blogueurs aiment cette page :