Antisemitisme et Antisionisme

Binyamin Netanayou honore la mémoire de Sarah Halimi parmi les victimes des attentats antisémites en France

Si les médias et le gouvernement français ont mis de côté l’assassinat de Sarah Halimi ZAL en ne condamnant pas clairement un attentat antisémite, le premier ministre israélien a tenu à rappeler que pour Israël, ce médecin et directrice d’une crèche de la communauté juive,  a été tuée par ce sentiment de la haine des Juifs et par une motivation antisémitisme, comme les autres victimes de l’Hyper Casher, ou de l’école Ozar Hathora. Il a tenu ces propos lors de son discours pour la commémoration du Vel d’Hiv ( à partir de la 10:28 minute de la vidéo suivante) :

Le ministre a rappelé aux Français que le terrorisme n’existe pas seulement en Israël, mais aussi à Nice, à Paris, et contre la communauté juive de France :

« Ils ( les terroristes) ont ciblé les Juifs français, à Toulouse, dans l’Hyper Casher, ici à Paris et récemment avec l’horrible assassinat de Sarah Halimi, que sa mémoire soit bénie. »

Un meurtre que la France n’ose pas nommer – Par Nidra Poller

 

Click to comment

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

To Top