Banniere AlyaexpressNews 975 sur 150 Graphiste.
L'Actualité dans le Monde

Alchimie et stratégie à Washington, le 15 février prochain – Par Vincent Wautier

Les démocrates américains et les islamo-gauchistes mondiaux tenteront de pousser Trump à bout, de le provoquer, pour qu’il commette la faute fatale qu’on pourrait lui reprocher. C’est le destin qu’ils lui souhaitent, et c’est contre-productif pour l’humanité. Il ne faut pas oublier que derrière ces mouvements islamo-gauchistes se cachent habilement d’immenses intérêts financiers qui s’enrichissent de la mondialisation en cours, avec la complicité d’une corruption dont on n’imagine pas l’étendue réelle. On parle de milliers de milliards de dollars, pétrodollars inclus.

Trump a délégué Kushner pour tenter de créer la paix au Moyen-Orient. C’est une tentative optimiste et de bonne foi au départ, mais que ses opposants ne tarderont pas à lui reprocher, en invoquant qu’il confond organisation familiale avec organisation gouvernementale. Dans la vision de Trump, une paix passe d’abord par des engagements de reconstructions économiques, sociales et financières, et il a déjà probablement imaginé une sorte de « Plan Marshall bis » qui puisse sortir la région de son marasme actuel.

Trump n’a pas de profonde connaissance de la sharia avec sa taqiya, et de la rage musulmane à vouloir effacer le nom de Yerushalayim pour vouloir le remplacer stupidement et sans vergogne par « Jérusalem d’al Aqsa, Palestine ». Actuellement, Kushner a déjà quelques cartes en mains qui lui permettent de commencer à négocier : la promesse de Trump d’installer l’ambassade américaine à Yerushalayim, et la menace de Trump de supprimer tous subsides à des organisations pro-terroristes, etc.

Trump sera utile à son pays et à Israël tant qu’il en restera à des décisions pragmatiques de bon sens que ses opposants ne pourront pas l’empêcher de prendre. Pour des décisions politiques voire militaires, personne ne sait encore aujourd’hui comment l’administration Trump pourra agir.

Il est piquant de relever que la théorie des grands mensonges médiatiques qui est dirigée contre Trump partage en réalité les racines de l’organisation des grands mensonges médiatiques qui sont dirigés contre Israël depuis des décennies. La bataille sera féroce, on n’en voit que le commencement.

Netanyahu s’est toujours montré habile, dans les situations les plus difficiles. Sa réunion avec Trump du 15 février prochain devrait permettre de baliser les actions communes qu’ils pourront envisager.

Par Vincent Wautier pour Alyaexpress-News

35 % de réductions sur les produits de la Mer Morte pour les hommes

Click to comment

Laisser un commentaire

To Top
%d blogueurs aiment cette page :