L'Actualité dans le Monde

Afrique du sud : Première transplantation du pénis sur un patient victime d’une circoncision tardive

 

ABONNEZ VOUS A NOTRE NEWSLETTER GRATUITE !

transplantation penis

Des médecins sud-africain ont annoncé lors d’une conférence de presse au Cap, une première au sein de la chirurgie et une révolution suite à la transplantation du pénis d’un homme de 21 ans qui a perdu ses organes génitaux à l’âge de 18 en raison de complications liées à la procédure de la circoncision.

Cette procédure dans certains peuples africains, est le rite d’initiation, il est décrit dans le livre de Nelson Mandela : « Long Walk to Freedom. »Le pénis avait été prélevé sur un donneur décédé, dont l’équipe médicale a remercié la famille. « Nous avons prouvé que c’était possible. Nous pouvons donner à quelqu’un, un organe aussi bon que celui qu’il avait », a déclaré le professeur Graewe dans son communiqué.

Avant la transplantation de ce pénis, la même chirurgie a été essayée en Chine, mais ils ont échoué. Les médecins d’Afrique du Sud ont annoncé le succès de la transplantation trois mois après l’opération réalisée en Décembre.

Le professeur Andre Dan Der Merwe a souligné qu’en raison de complications de la circoncision tardive et non autorisée en Afrique du Sud. Entre 2008 et 2013, 486 jeunes gens sont décédés à la suite de ces rituels de passage à l’âge adulte, le plus souvent à cause d’infections ou de gangrènes consécutives à la circoncision. Certains ne peuvent pas supporter le traumatisme et se suicident. La procédure chirurgicale reste coûteuse même pour des raisons de santé. »

Les âmes sensibles s’abstiendront de regarder la vidéo de News24 qui montre le moignon de pénis avant l’intervention (à 1 mn 46) et après (à 3 mn 07).

Click to comment

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

To Top