Apartheid

Abbas veut travailler avec Trump, mais 64% des palestiniens n’en veulent pas !

Le journaliste arabe israélien Khaled Abu Toameh a twitté ce samedi soit un post qui a entraîné une rafale de réactions concernant l’opinion publique arabe et la situation en Judée, en Samarie et à Gaza, y compris un rapport que le Président de l’AP, Mahmoud Abbas a déclaré qu’il est prêt à travailler avec l’Administration Trump pour parvenir à la paix sur la base d’une solution à 2 Etats et avec l’Initiative de paix arabe.

Dans le même temps, selon Abu Toameh, 64% des Palestiniens veulent la démission de Abbas. Bien que ses tweets sont les résultats du sondage sans donner de source, Abu Toameh est considéré comme un journaliste fiable, qui est remarquablement impartial.

Dans la Conférence de 2009 des Nations Unies mondiale contre le racisme (CMCR), alias Durban II, Toameh a critiqué les députés arabes israéliens pour soutenir l’extrémisme et appelant Israël un «Etat d’apartheid», plutôt que de se battre pour les droits des citoyens arabes d’Israël.

Abu Toameh a dit qu’il est régulièrement soumis à des condamnations, et il est souvent menacé, le plus souvent par des sources extérieures au Moyen-Orient qui ne nie pas qu’il dit la vérité, et veulent juste «l’enfermer».

Toujours selon Abu Toameh, le même sondage a révélé que 65% des Arabes croient que la solution à 2 Etats est plus pratique. 62% sont en faveur de l’abandon des Accords d’Oslo; et 53% soutiennent une intifada armée contre Israël.

De même, selon Abu Toameh, 37% des Arabes croient à une action armée (contre Israël) comme la situation la plus efficace, alors que les négociations n’interessent que 33% des palestiniens.

Abu Toameh a twetté ce samedi soir une traduction anglaise d’un rapport de Quds Press disant que 11 palestiniens ont été blessés lors d’un affrontement entre les forces de l’OLP de Mahmoud Abbas et les partisans de Mohammed Dahlan à Gaza.

Click to comment

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

To Top