Judaïsme

500 femmes de familles endeuillées se réunissent à Jérusalem : «Nos ennemis se lèvent sur Jérusalem»

Cinq cents femmes de familles endeuillées se sont réunies mercredi au Crowne Plaza Hotel à Jérusalem pour un séminaire spécial organisé par OneFamily, dédié à l’autonomisation des femmes et à la résolution de la situation de sécurité de plus en plus difficile.

ABONNEZ VOUS A NOTRE NEWSLETTER GRATUITE !

Parmi les participants figuraient les mères des trois adolescents qui ont été enlevés et assassinés juste avant l’opération Tsouk Etan en 2014 : Rachel Frenkel, Bat Galim Shaer et Iris Yifrach ainsi que Miriam Peretz, la veuve du super intendant en chef de la police, Baruch Mizrachi, de mémoire bénie, qui a été tué il y a deux ans lorsqu’il conduisait avec sa famille pour célébrer les vacances de Pessah.

Mais aussi Hadas Mizrachi, la mère de Nehemia Lavie, qui a été assassiné dans la vieille ville quand il tentait de sauver la famille Benita et Adele Bennett, blessée dans la même attaque.

Au début de l’événement, le PDG de OneFamily a fait un plaidoyer émotionnel envers la famille Salomon de Neve Tsuf :

«J’espère qu’à un moment les famille des victimes du terrorisme cesseront de croître. J’espère que la famille Salomon sera la dernière à se joindre à nous. »

Trois membres de la famille Salomon ont été assassinés vendredi dernier lors de leur dîner chez eux à Halamish. Un quatrième membre de la famille a été gravement blessé lors de l’attentat.

Les conférenciers de la cérémonie comprenaient la ministre de la Justice Ayelet Shaked, le journaliste Sivan Rahav Meir, Rebetzin Yemima Mizrachi et Lihi Lapid. La conférence a été accueillie par Renana Meir, fille de Dafna Meir, de mémoire bénie, qui a été assassinée à la porte de sa maison d’Otniel par un adolescent terroriste.

Sivan Rahav Meir a lu aux femmes une lettre envoyée par l’enseignante ou professeur Chaya Salomon, z’l, à ses élèves dans une école de Lod :

« Chères filles, lors de la remise des diplômes, lorsque l’année scolaire est terminée, je me souviens toujours d’un autre diplôme, mais cette fois ci, donnée par Notre Père céleste, qui réside partout. Au lieu des examens,  Il donne des notes d’amitié, de compassion, de compréhension, d’amour, de gentillesse, de responsabilité, de gratitude et de modestie. Et ce diplôme est plus important que tout autre ; Et pas seulement une ou deux fois par an, mais à n’importe quel moment de votre vie », a déclaré Haya Salomon.

Le ministre de la Justice, Ayelet Shaked, s’est tourné vers le public et a déclaré : « Aujourd’hui, les ennemis d’Israël se lèvent contre nous et notre capitale éternelle, Jérusalem. Les jours précédant Tisha Be’Av ne sont pas seulement des rappels d’un événement historique douloureux, ils sont toujours pertinents. Au cours des deux dernières semaines, nous avons reçu un rappel douloureux de cette période.

« Ce vendredi dernier, trois autres noms ont été ajoutés avec regret à la longue liste de victimes de la terreur, trois personnes ont été assassinées lors d’une attaque odieuse. De là, j’aimerais envoyer mes condoléances à la famille Salomon et aux familles de l’officier de police Ha’il Sita’wi et Kamil Shna’an.

« Notre lutte est une lutte d’une nation affirmant la vie aux émissaires d’un terrorisme assoiffé de sang. Mais dans cette lutte, c’est une donnée que la lumière finira par gagner et expulser l’obscurité. »

1 Comment

1 Comment

  1. mango

    28 juillet 2017 at 14 02 55 07557

    putain de Pays

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

To Top